St.Jean-de-Luz commémore le mariage de Louis XIV et de l'infante d'Espagne



St.Jean-de-Luz  commémore le mariage de Louis XIV et de l'infante d'Espagne
Saint-Jean-de-Luz a l'intention d'être, dans quelques jours, à la hauteur de l'Histoire, et du monarque qui plaça la monarchie sur des sommets de la puissance:le Roi Soleil. La cité qui accueillit, il y a 350 ans, Louis XIV dans l'attente de son mariage, le 9 juin 1660, avec l'infante fille du Roi d'Espagne, Marie-Thérèse d'Autriche, a en effet programmé un mois d'évènements. Colloques, concerts, messes, expositions, ou initiatives coordonnées avec la Marine Nationale sont à l'affiche. On le voit à Saint-Jean-de-Luz, la République et la démocratie ne craignent pas de célébrer un évènement survenu au cours d'une époque où tolérance et libertés n'étaient pas les principales qualités du régime. Mais feuilleter les pages de l'histoire, remonter le fil du temps, décrypter les évènements du passé peuvent aider à mieux comprendre, et à mieux vivre le présent, en particulier du côté des jeunes générations. Et puis à Saint-Jean-de-Luz, ville voisine de l'Espagne, il reste des traces, des lieux comme la célèbre Ile des Faisans, et la Maison Louis XIV où séjourna Sa Majesté dans l'attente d'une promise qui se faisait quelque peu désirer. Alors pourquoi ne pas en rappeler les significations!
Le 7 novembre 1659, explique-t-on à Saint-Jean-de-Luz, le traité des Pyrénées met fin à une interminable guerre entre la France et l’Espagne. Le mariage du roi Louis XIV et de l’Infante Marie-Thérèse d’Autriche figure parmi les 124 points du traité. La cérémonie aura lieu le 9 juin 1660 à Saint-Jean-de-Luz. 350 ans après, la ville souhaite fêter et commémorer cet événement qui ramena la paix. Colloque, musique, cinéma, théâtre, visites patrimoniales commémoreront cette alliance qui rapproche les deux pays.
« En s’attachant à célébrer le 350e anniversaire du séjour de Louis XIV et de son mariage à Saint-Jean-de-Luz, explique Evelyne Renoux, adjoint au Maire déléguée à la culture, la ville a privilégié deux axes :
- Rappeler la mémoire de cinq siècles de relations franco-espagnoles, passionnelles et mouvementées, troublées par les aléas de l’Histoire mais finalement bien vivantes et amicales.
- Illustrer, à travers les animations de la semaine du 7 juin, les aspects multiples de la vie artistique de l’époque initiée par Louis XIV qui rayonna dans l’Europe entière. Ensemble, Français et Espagnols traduiront les musiques et danses baroques, ainsi que celles propres au Pays Basque du XVIIème siècle.
La ville a souhaité que les jeunes soient les premiers acteurs de ces festivités auxquelles la population luzienne aura à cœur de participer ».





La célèbre Ile des Faisans

Parmi les principaux évènements de commémoration il faut citer, du 7 au 13 juin l'exposition
"L’île des faisans, île des Diplomates » (ouverte tous les jours de 14h à 18h - Les Récollets (Ciboure).
L'île des Faisans, ou île de la Conférence, est une petite île (6 820 m2)- située au milieu du fleuve frontalier qu'est la Bidassoa- est sans doute le plus petit condominium du monde. En 1659, le mariage de Louis XIV avec Marie-Thérèse d'Autriche y fut âprement négocié lors d’une conférence qui dura trois mois, entre le cardinal Mazarin et don Luis de Haro, premier ministre de Philippe IV d’Espagne, en même temps que le traité de paix dit des Pyrénées. Cet événement lui valu l’autre dénomination "d’île de la Conférence". Sur ce même espace de vase desséchée, le jeune Louis XIV, roi de France, et son oncle Philippe IV d'Espagne se rencontrèrent les 5 et 6 juin 1660 pour la confirmation du traité et la conclusion du mariage du premier avec la fille unique du second (Marie-Thérèse d'Autriche, fille de Philippe IV d'Espagne et d'Elisabeth de France). Un monument commémoratif de la conférence de 1659 a été élevé en 1861 sur l'île des Faisans par les deux pays limitrophes.
Le lundi 7 juin (de 14h à 16h30 ) des visites de l’île des faisans sont prévues sous la conduite de la Marine Nationale sur inscription (places limitées) à l’Office de tourisme de Saint-Jean-de-Luz .

La Maison Louis XIV

St.Jean-de-Luz  commémore le mariage de Louis XIV et de l'infante d'Espagne
Louis XIV dut attendre sur place les derniers arrangements des diplomates pendant 40 jours. Le Roi et sa suite s'installèrent dans une vaste demeure de la ville que l'on qualifie aujourd'hui de "Maison Louis XIV", et qui est aujourd'hui la propriété de la famille Leremboure. Dans un communiqué qu'il nous adresse Jean-Pilippe Leremboure fait le point sur les travaux de restauration en cours, et indique qu'il participe financièrement à l'opération de commémoration du mariage du roi Soleil . La bâtisse historique sera quant à elle, ouverte au public le 29 mai, et dans le cadre de ces commémorations, la Maison Louis XIV invite la "Maison Adam", qui fête également ses 350 bougies, en la personne de Jean-Pierre Telleria-Adam, Maître Pâtissier, qui prévoit à l'occasion de cette journée Portes Ouvertes, de créer dans la grande cuisine de l'étage de Maître une scénographie qui participera à l'animation de la visite.
"Lohobiague-Enea " (c'est le nom d'origine de la Maison) fut construite en 1643, par Johannis de Lohobiague, riche armateur luzien. Louis XIV y résida 40 jours en mai et juin 1660 à l'occasion de son mariage avec Marie Thérèse, Infante d'Espagne. Elle est, depuis, plus connue sous le nom de Maison Louis XIV. La Maison Lohobiague reste en 2010 une propriété privée, toujours habitée par les descendants de Joannis et Marie Sol de Lohobiague.
"Souvent transmise par les femmes elle a, au fil des mariages et des transmissions, fréquemment changée de nom. Aux Lohobiague ont succédé les Boqueton, les Haraneder les Lalandes, les Martin de Benquet, puis les Saint Martin. 14 générations s'y sont ainsi succédées depuis le milieu du XVIIè siècle.
En épousant en 1795 Laurentine de Saint Martin, Salvador Leremboure, futur Maire de Saint Jean -de- Luz (1803), fait passer la Maison dans la famille Leremboure qui en a la charge depuis maintenant six générations.Cette transmission uniquement familiale a permis à la Maison de conserver ce qui fait l'âme d'une maison de famille et l'attrait d'un monument historique habité et ouvert à la visite par son propriétaire : agencements, décorations, portraits de familles, mobilier, vaisselle, bibelots, objets de vie …"


On trouvera le détail de ces nombreuses festivités royales de Saint-Jean-de-Luz à travers les liens Internet ci-dessous.

http://www.maison-louis-xiv.fr/ http://www.maison-louis-xiv.fr/
http://louis-xiv-350-ans-apres.jimdo.com/ http://louis-xiv-350-ans-apres.jimdo.com/

Jeudi 13 Mai 2010

Lu 4394 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 6 Septembre 2017 - 17:45 La plus haute tour en bois de France à Bordeaux

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com