Une deuxième vague de grappes d'entreprises


Un soutien de 24 millions d'euros en deux ans pour les projets innovants appelés à dynamiser les territoires


Une deuxième vague de grappes d'entreprises
Bruno LE MAIRE, Ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l'Aménagement du Territoire, a dévoilé ce vendredi la liste des 84 dossiers retenus pour la deuxième vague de l’appel a projets « Grappes d’entreprises ». Lancé en octobre 2009 et mis en oeuvre par la DATAR, il vise, selon le ministère, à apporter un renouveau a la dynamique territoriale . Une grappe d’entreprises est un réseau constitué majoritairement de PME et de TPE, regroupées sur un même territoire et appartenant souvent a une même filière, et mobilisé par une stratégie commune et la mise en place d’actions et de services concrets et mutualisés. Le Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité, et de l'Aménagement du Territoire mobilise une enveloppe de 24 millions d’euros sur 2 ans (1ere et 2e vague) au bénéfice des grappes d’entreprises, enveloppe complétée par des soutiens de la Caisse des dépôts, d'OSEO et d'autres ministères. En 2010, 42 grappes d’entreprises avaient été sélectionnées lors de la 1ere vague. Ce dispositif est complémentaire de la politique des pôles de compétitivité.


Six projets aquitains

Ainsi qu'on le voit sur la carte de la DATAR, ces "grappes" sont réparties sur tout le territoire. Six d'entre elles se situent en Aquitaine, et les responsables de cette région s'en félicitent. Ces projets sont les suivants:
Topos (Bordeaux, 33) Dans le secteur de l'économie numérique, Topos a pour objectif de favoriser les retombées économiques du programme européen de géolocalisation Galileo. Il compte une trentaine de membres.
Eurosima (Capbreton, 40), Dans le domaine des sports de glisse, Eurosima fédère 98 adhérents et a notamment mis en place une zone d'activité économique dédiée, une pépinière d'entreprises et une zone logistique. Le secteur glisse représente 3 500 emplois en Aquitaine.
Innovin (Bordeaux, 33), Adossé à l'Institut des Sciences de la Vigne et du Vin, également porté par la Région, ce cluster est le seul en France centré sur le secteur viti-vinicole. La labellisation officielle de l'Etat traduit une reconnaissance de l'importance du secteur viti-vinicole bordelais et aquitain et de son potentiel technologique.
Aqui-O-Thermes (Dax, 40). Ce cluster thermal s'inscrit dans le contrat d'agglomération du Grand Dax pour développer les activités thermales et en améliorer la qualité.. Le thermalisme aquitain représente 8 600 emplois directs et indirects.
Uztartu (Saint-Palais, 64). 42 agriculteurs, transformateurs, services et établissements de formation se sont réunis en pays Basque pour prendre en compte les aspects de développement durable, d'innovation, de mise en marché, d'internationalisation et de gestion des ressources humaines appliqués à l'agro-alimentaire. Leur but est la performance Qualité des produits de l'entreprise Pays Basque
Cluster fruits et légumes/nutrition santé (Agen, 47) : Celui-ci a pour vocation de créer des liens entre les entreprises, les producteurs et prestataires de service de fruits et légumes du Lot-et-Garonne.

Vendredi 21 Janvier 2011

Lu 864 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES






FOIRE INTERNATIONALE DE BORDEAUX

Salon de l'agriculture







Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com