Une étude Américan Express-IPSOS révèle les préoccupations des dirigeants de PME et TPE



Une étude American Express–Ipsos révèle les attentes et les inquiétudes des dirigeants des PME et TPE. Il en ressort que:
Un état d’esprit ambivalent partagé entre stress (37%),contrainte (29%), enthousiasme (27%) et fierté (22%)
•3h18 par jour, le temps moyen qui fait défaut aux dirigeants pour accomplir leurs missions
•Des attentes fortes pour être accompagnés et se décharger de tâches complexes comme les démarches administratives et la gestion financière.

Au regard du contexte économique difficile, les dirigeants de TPE-PME se montrent inquiets. En effet, interrogés sur les sentiments qui décrivent le mieux leur état d’esprit au quotidien, ces derniers citent avant tout le mot «stress»(37%). Un sentiment partagé par les dirigeants de TPE (39%) plus encore que les PME (28%). Le deuxième sentiment le plus cité est celui de « contrainte » (29%), notamment dans le domaine du commerce (45%). La part de ces sentiments négatifs est telle que le découragement gagne même un dirigeant sur quatre, plus particulièrement dans les TPE (27% contre 15% des dirigeants d’entreprises de 50 à 249 salariés).
Un pessimisme qui va de pair avec le fait que les dirigeants de TPE sont les plus inquiets quant à l’avenir de leur entreprise: 46% des dirigeants d’entreprise de moins de 10 salariés émettent d’importantes réserves quant au maintien de l’emploi dans leur activité (contre 21% pour les entreprises de 50 à 249 salariés) et 70% d’entre eux quant à leur capacité à embaucher (contre 43% pour les entreprises de 50 à 249 salariés).
DE L'ENTHOUSIASME MALGRE TOUT
Néanmoins, si le quotidien des responsables d’entreprises est fait de stress et de difficultés, il est également source d’importantes satisfactions.
Après les sentiments de stress et de contrainte suivent l’enthousiasme (27%), la liberté (27%) ou encore la fierté (22%). Au premier rang des sources de satisfaction: la fierté de créer des emplois pour 84% d’entre eux. 70% des professionnels déclarent même qu’ils ne renonceraient pour rien au monde à leur liberté d’entrepreneur. Et quand on les interroge sur leur image auprès des Français,60% des dirigeants de PME de 50 à 249 salariés pensent être perçus comme des privilégiés alors que 55% des structures de taille plus modeste (1à 10salariés) sont convaincues d’être perçues comme des professionnels qui devraient être davantage valorisés et soutenus.
Autant de motivations qui les confortent dans leur choix d’être responsables d’entreprises: alors même que 41% d’entre eux déclarent que leur vie quotidienne ne correspond pas à celle qu’ils imaginaient quand ils ont décidé de développer leur activité, près de 3 dirigeants d’entreprises sur 4 déclarent que si c’était à refaire, ils choisiraient à nouveau de diriger une entreprise .Les professions libérales et les dirigeants de structures de 50 à 249 salariés, sans doute parce qu’ils sont les moins inquiets pour leur activité, sont les plus enthousiastes : respectivement 91% et 92% d’entre eux choisiraient à nouveau de diriger une entreprise.
Vendredi 11 Avril 2014

Lu 181 fois


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com