Connectez-vous


Le 20e VINEXPO: Bordeaux sera toujours Bordeaux



De g.à d.: Mathieu Vanshalt, Pacal Faugère, Rodolphe Lameyse (ph Paysud)
De g.à d.: Mathieu Vanshalt, Pacal Faugère, Rodolphe Lameyse (ph Paysud)
Le Salon professionnel VINEXPO (13-16 mai) restera à Bordeaux. Ses dirigeants viennent de l'assurer au cours d'une conférence de presse à quelques semaines du lever de rideau sur cet évènement qui figure parmi les leaders mondiaux. "Pour nous, Bordeaux c'est important, a notamment affirmé le nouveau directeur général de VINEXPO, Rodolphe Lameysse. Bordeaux et VINEXPO vont rester ensemble, mais l'objectif n'en est pas moins de rayonner en dehors des frontières". Les deux années écoulées (le salon alterne avec VINITEC-SIFEL) ont en effet été marquées par une déclinaison de ce rendez-vous de la filière en cinq salons:VINEXPO Bordeaux, Hong-Kong, New-York, Paris et Shanghaï. Toujours la "famille VINEXPO", et ce souci de se rapprocher des centres de négoce et de consommation planétaires, repose, comme l'a expliqué Pascal Faugère, directeur de la CCIB (actionnaire majoritaire) sur une nouvelle organisation comportant une société holding centrale et des sociétés filiales correspondant aux différents salons, formule qui favorise les partenariats locaux.
Tout ceci, joint aux conséquences de la concurrence entre les grands salons mondiaux consacrés au vin et spiritueux n'est pas sans effet sur cette 20e édition de VINEXPO Bordeaux. On note une sensible réduction de la surface occupée, ainsi qu'une baisse du nombre des exposants qui seront cette année 1600 venus de 29 pays (dont 60% de France) alors qu'ils étaient 2300 issus de 40 pays en 2017. Les responsables de VINEXPO sont cependant loin de dramatiser puisque globalement l'attractivité est maintenue -il y aura 15% de nouveaux exposants-et, soulignent-ils, "VINEXPO se porte bien".

Ce qui ne pouvait que rassurer Stephan Delaux, adjoint au maire de Bordeaux, qui rappelait "que Bordeaux est très attaché à son VINEXPO". D'autant plus que la manifestation bénéficiera d'une aisance nouvelle avec la mise à disposition du Hall 2 rénové du Parc des Expositions (il sera inauguré le 6 mai). Outre le maintien de l'aura de la capitale de la Nouvelle-Aquitaine, on estime en effet entre 60 et millions d'euros le montant des retombées économiques. Bordeaux et la métropole s'efforcent de leur côté de faciliter l'accueil des visiteurs, et les déplacements , avec notamment le transport gratuit -par l'attribution d'un pass- ainsi qu'en offrant des entrées à la Cité du vin.

Un symposium international sur le changement climatique

Un peu comme le temps des hyper-marchés est révolu, le "nouveau VINEXPO" (qui est placé sous le Haut patronage d'Emmanuel Macron, mais il ne viendra pas) se veut de "taille plus humaine". "Dire non au gigantisme de l'hyper salon, et oui aux moyennes surfaces, où on préfère donner du temps au relationnel plus qu'à la course à pied". C'est-à dire que l'on encourage les rencontre sur mesure, les rendez-vous d'affaire personnalisés, sans, comme c'est le cas dans des grands salons, impératif de temps minuté. On met en avant un contenu en rapport avec les tendances mondiales: prise en compte du changement climatique, montée du bio et de la biodynamie avec l'espace WOW (World Orgnanic Wine). Par ailleurs se déroulera un"VINEXPO hors les murs" attractif avec la possibilité d'inviter les clients à des dîners spécialement conçus. A noter aussi une première avec une ouverture à la dégustation pour les consommateurs le 12 mai, au Palais de la Bourse.
Ce VINEXPO Bordeaux 2019 sera complété, le 14 mai (H2) par un important symposium sur "l'impact du changement climatique sur la filière du vin et des spiritueux". Plusieurs thèmes et tables rondes à l'affiche avec la participation des spécialistes français et mondiaux:
-Comment produire et s'adapter dans des conditions environnementales instables?
-Comment la recherche et les technologies accompagnent les producteurs dans leur stratégie d'évolution et d'adaptation?
-Comment les producteurs de vins intègrent le changement climatique dans leur stratégie commerciale?
-Quels sont les gagnants du changement climatique et les nouveaux Eldorados?

G.G.
Jeudi 18 Avril 2019

Lu 250 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives | Tribune










Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018