Foie gras: le pavé dans la mare du MODEF des Landes


Le président du syndicat agricole landais met son homologue de l'interprofession du foie gras au pied du mur à propos de la hausse des importations qui pourrait être due à une certaine délocalisation du gavage


Le MODEF des Landes, par la plume de son président, Christophe Mesplède, jette un pavé dans la mare des canards à foie gras dans une lettre ouverte au président du CIFOG (Comité Interprofessionnel du Foie Gras) Alain Labarthe. Le président du MODEF s'interroge pour le moins sur la stratégie d'investissement dans les Pays de l'Est. Le président du MODEF écrit notamment: "L'accroissement des approvisionnements de foie gras en provenance de la Bulgarie et de la Hongrie, alors que des disponibilités existent sur le marché national est préoccupant. La hausse des "achats extérieurs" de foie gras (terme politiquement correct pour désigner les importations) n'est pas récente puisqu'elle est observée depuis 2009(...). Cette situation pèse sur les prix (...). Tous les producteurs savent bien qu'une coopérative du Sud-Ouest représentée au CIFOG a investi dans des groupements de producteurs en Bulgarie;certes pour alimenter le seul marché de l'Europe orientale en plein développement. Pourtant la Bulgarie et la Hongrie sont à l'origine de 91% des achats français de foie gras cru (71% pour la Bulgarie). Les augmentations 2009 par rapport à 2008 sont respectivement de 28% pour la Bulgarie et de 18% pour la Hongrie"
Le président du MODEF interroge son homologue du CIFOG en lui demandant si cette organisation "entend limiter les approvisionnements extérieurs de façon à assainir le marché intérieur et par là garantir une juste rémunération aux producteurs et aux distributeurs un approvisionnement local pérenne". Ch.Mesplède demande également "si l'interprofession s'opposera à un abaissement des normes qualitativves de production des palmipèdes à foie gras". Il averti, enfin, de ce que le syndicat agricole landais ne se contentera pas de réponses évasives...





Mercredi 13 Octobre 2010

Lu 1302 fois
Notez



Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES





COMMENTAIRE

Brexit: retour au grand large

Ainsi le peuple britannique a majoritairement choisi de renouer avec son Histoire et de tourner une fois de plus la Grande-Bretagne vers le grand large. La présence britannique dans l'UE que le général de Gaulle n'imaginait guère, n'aura été qu'une parenthèse. Et pourtant le pays n'était pas dans l'euro, et donc moins soumis aux contraintes que les autres...Mais voici que l'on se lamente, que les boursiers s'affolent, que Bruxelles tremble. L'on a sans doute tort de s'inquiéter pour l'avenir d'un pays qui n'a pas oublié qu'il est une nation et qui entend le demeurer. Rompre les ponts avec le continent cela ne signifie pas ne plus vouloir commercer avec lui. Mais seulement si cela présente un intérêt par rapport à ce que l'on peut trouver ailleurs dans le monde. On ne sait comment la suite des évènements sera gérée, mais le "brexit" peut être l'occasion de plus de libéralisme et de plus de globalisation. La dévaluation de la livre, si elle a des inconvénients, peut aussi accroître la compétitivité des produits britanniques. Pour la Royaume-Uni le risque est d'un autre ordre:que l'Ecosse ne suive pas.
En tout cas David Cameron et les Britanniques donnent une belle leçon de démocratie à l'UE et au monde, et certains sur le Continent craignent qu'elle ait valeur d'exemple, et que d'autres aient envie de s'exprimer. Ils eussent pu comprendre plus tôt que de nos jours, l'assentiment des peuples est la base de la construction politique. Après cette onde de choc on ne pourra plus rejeter les arguments des populations d'un revers de main en s'écriant "populisme!". Car il y aura des conséquences sur les pays qui demeurent membres de l'UE. Il est donc plus que grand temps de repenser l'Europe avant que les murs se lézardent, en revenant à plus de réalisme et en laissant toute sa place à l'identité des nations qui est en fait celle des peuples. Sinon, pour vouloir trop faire on aura tout détruit.
Gilbert Garrouty

24/06/2016






Pierre Nesta chante la plage atlantique

Pierre Nesta revient avec Plage Atlantique, son nouveau single enregistré à Kingston en Jamaïque au mythique studio Anchor, réalisé par Romain "Sherkhan" Chiffre, mixé à Tuff Gong, et qui annonce l'Ep Smile prévu en septembre 2016...
Lire la suite


16/06/2016



La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014



Recevez notre infolettre


Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click

cookieassistant.com