France Nature Environnement et la SEPANSO pointent du doigt le déficit de l'A65 Langon-Pau



L'A65 (Ph site Aliénor)
L'A65 (Ph site Aliénor)
Cela ne roule pas fort sur l'autoroute A65 Langon-Pau dont le gestionnaire est la société Aliénor, laquelle vient de publier un bilan de l'exercice 2011 nettement déficitaire. Une situation qui n'a pas échappé aux écologistes de France Nature Environnement et de la SEPANSO qui eussent sans doute préféré que l'on en reste à l'ère des trois heures de route entre Bordeaux et Pau! Mais la situation financière de l'exploitant va probablement conduire à reposer la question du bien fondé de cet investissement récent et surtout, des conditions offertes aux usagers. La stratégie en la matière de la région Aquitaine et des départements concernés pourrait bien également revenir à l'ordre du jour. En tout cas les deux associations affirment notamment sous le titre "Autoroute A65 Langon Pau, Aéroport Notre Dame des Landes : mêmes causes, mêmes effets":
"Le rapport financier annuel 20111 d’Aliénor, concessionnaire de l’autoroute A65 Langon-Pau, confirme ce que les associations dénoncent régulièrement depuis l’origine du projet, à savoir que le trafic de cette autoroute, nettement inférieur aux prévisions à l’issue de cette première année d’exploitation, est insuffisant pour en assurer l’équilibre financier."
Selon FNE" la fréquentation a été surévaluée pour justifier des projets ruineux et nuisibles à l’environnement". Et d'ajouter:
"●le bilan financier 2011 de cette concession autoroutière présente un déficit énorme d’environ 35 millions d’euros , par ailleurs égal au chiffre d’affaires
● Le chiffre d’affaires 2011 s’établit à 35 millions d’euros, inférieur d’environ 30% à l’objectif indiqué dans le contrat de concession
● Le trafic journalier moyen s’établit à 5332 véhicules/j dont 5,9% de poids lourds inférieur d’environ 40% par rapport à l’objectif initial de 7660 véhicules/j, dont 12 % de poids lourds.
Ainsi, comme l’affirmaient les associations dès 2006, cette autoroute particulièrement destructrice de l’environnement et qui est l’une des plus chères de France, pourrait se révéler aussi un gouffre financier."

FNE se demande si l'A65 "va rejoindre la liste des autoroutes espagnoles en redressement judiciaire" et formule l'espoir que cela "dissuade certains décideurs de s’embarquer dans une aventure comparable mais autrement plus coûteuse : celle de la construction des Lignes à Grande Vitesse dans le Sud Ouest ( Projets GPSO) d’un montant total de 12 milliards d’euros soit près de 12 fois le coût de l’autoroute A65 .Ou encore la construction de l’aéroport de Notre Dame des Landes justifiée par une plus qu’hypothétique augmentation du trafic international à destination de Nantes dans un contexte de crise économique mondiale, de renchérissement et de raréfaction des hydrocarbures..."

Mardi 6 Novembre 2012

Lu 545 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com