Montpellier à moins de trois heures de Paris en 2017


Réseau Ferré de France présente les avantages du contournement ferroviaire à grande vitesse de Nîmes et de Montpellier. Et annonce le choix du groupement Bouygues pour les travaux de construction de cette ligne "mixte" qui devrait être opérationnelle en 2017


La carte du contournelent (Clicquer sur l'image)
La carte du contournelent (Clicquer sur l'image)
Réseau Ferré de France (RFF) indique qu'il a désigné Bouygues, un groupement composé de Bouygues TP, DTP Terrassement et Colas (filiale de Bouygues SA), Alstom Transport, Spie Batignolles et les fonds Méridian Infrastructure et FIDEPPP, «attributaire pressenti » du contrat de partenariat public-privé pour la conception, la construction, la maintenance et le financement du contournement ferroviaire de Nîmes et de Montpellier. Selon RFF " cette ligne a pour objectif d’améliorer significativement la qualité de service et la performance du transport ferroviaire : le transport de marchandises, notamment avec l’Espagne, l’offre à grande vitesse pour l’accessibilité des grandes villes de la région Languedoc-Roussillon, et le développement des trains régionaux. Inscrite dans le prolongement des lignes à grande vitesse existantes Paris-Lyon et Méditerranée vers l’Espagne, elle constitue un maillon supplémentaire pour la construction de l’ Europe ferroviaire."
Représentant un investissement de deux milliards d’euros, cette infrastructure prévue pour 2017, sera la première ligne à grande vitesse « mixte », utilisée par le fret et les voyageurs. Le projet se traduit par 80 km de lignes nouvelles, dont 60 km de lignes à grande vitesse entre Manduel (à l’est de Nîmes) et Lattes (à l’ouest de Montpellier), et 20 km de raccordements vers le réseau classique (10 km de liaisons sur la rive droite du Rhône et 10 km de raccordements vers Jonquières, Lattes et Manduel). Il mettra Montpellier à moins de 3 heures de Paris, à moins d'une heure dix minutes de Marseille, et supprimera d'après RFF, la circulation de 3000 poids lourds.
DEBUT DES TRAVAUX A LA FIN DE L'ANNEE
Le lancement des travaux est prévu pour la fin 2012. Ce chantier d’une durée de quatre ans générera, toujours selon RFF, autour 6 000 emplois directs et indirects par an qui profiteront à l’économie régionale, et apportera un gain de temps de 20 mn.
L'investissement de 2,06 milliards d’euros comporte 1,83 milliard de contrat de partenariat .RFF souligne :"Le contournement ferroviaire de Nîmes et de Montpellier est dans la continuité des autres contrats signés en 2011 pour les lignes à grande vitesse entre Tours et Bordeaux et entre Le Mans et Rennes. Pour la LGV Est européenne entre Metz et Strasbourg, en cours de construction, RFF a choisi de la réaliser sous sa maîtrise d’ouvrage, dans la continuité de la première phase mise en service en 2007.L’ensemble des ces quatre lignes seront mises en service d’ici 2017. Ces lignes nouvelles répondent à l’objectif du Grenelle de l’environnement qui prévoit le lancement de 2000 km de lignes à grande vitesse supplémentaires d’ici 2020"
DEUX GARES NOUVELLES
Deux gares seront réalisées sur la ligne nouvelle du contournement de Nîmes et de Montpellier pour la desserte des deux agglomérations : à Manduel, pour Nîmes et dans le quartier Odysseum, pour Montpellier. L’ambition est de réaliser en étroit partenariat avec les autorités territoriales, notamment les communautés d’agglomération de Montpellier et de Nîmes, " les deux projets améliorant fortement le fonctionnement de la desserte à grande vitesse de ces deux villes, contribuant à leur développement urbain et fortement articulés avec les dessertes de proximité assurées par le tramway et le TER". Ces deux gares seront les premières gares dont RFF assurera la pleine responsabilité. Hubert du Mesnil, Président Directeur Général de RFF, a déclaré : « Cette future ligne mixte est une nouvelle étape dans la construction du réseau ferroviaire européen. Elle permettra d’améliorer significativement le service ferroviaire et profitera ainsi aux transporteurs demarchandises et aux voyageurs à grande vitesse et régionaux. C’est un atout considérable pour le développement économique et l’attractivité des collectivités concernées qui se sont engagées aux côtés de RFF pour lancer ce grand projet. Le candidat retenu a présenté une offre compétitive permettant à l’Etat, aux collectivités locales et à RFF de respecter leurs objectifs financiers».





Vendredi 13 Janvier 2012

Lu 686 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com