Ouverture de l'autoroute A65: les palombes vont-elles aimer ça?


L'autoroute A65 inaugurée ce mardi rapproche Bordeaux et Pau et renforce sérieusement la sécurité sur ce trajet. Revers de la médaille: le coût et une saignée sans précédent dans l'environnement


Ouverture de l'autoroute A65: les palombes vont-elles aimer ça?
En payant le prix, on ne mettra plus trois heures entre Bordeaux et Pau. On ne pestera plus derrière les poids lourds que l'on ne peut doubler sans risquer sa vie et celle des autres. Des vies humaines devraient donc être épargnées, et les familles trop nombreuses qui ont perdu un être cher sur le trajet regretteront que les tergiversations écolo-politiques aient retardé l'avènement de l'A65. Voici donc deux bonnes raisons de l'avoir déployée par coteaux, plaines et bois cette autoroute. Mais comme toujours la médaille a son revers. Cette percée dans une sorte de sanctuaire environnemental landais et béarnais éveille un certain trouble. C'est un peu comme si on commettait un sacrilège, même si le massif forestier tel qu'il est a été forgé par l'homme. On est venu troubler cet ordre naturel, avec sa faune et sa flore. On reconnait toutefois du côté des chasseurs que le concessionnaire a tenu compte des demandes des Fédérations pour ce qui est des passages de gibier, même s'il en a pas autant été obtenu que demandé. Du côté de la protection de la nature, on est pas tout-à-fait du même avis, et on on ajoute que l'A65 "sera l'autoroute la plus chère de France" -ndlr: en fait, se serait la deuxième). Un aller et retour Bordeaux-Pau devrait en effet coûter autour de 44€ pour un véhicule léger, ce qui n'est pas donné. Mais sur cette question, on peut se retourner vers les collectivités qui ont mesuré leur soutien financier. La vingtaine d'associations ou partis politiques qui annoncent leur mobilisation parallèlement à l'inauguration par le secrétaire d'Etat aux Transports Thierry Bariani ne manqueront tout de même pas d'arguments, bien que l'on doive tempérer cela par les traditionnels jeux politiques. Notons toutefois que la "non venue" du Président de la République ou du Premier ministre pour marquer cet évènement, confirme l'existence d'une atmosphère politique pas très porteuse pour le pouvoir en place.

200 palombières "impactées"

Selon la société concessionnaire A'Liénor, la réduction des temps de parcours permettra de relier Bordeaux à Pau en 1H30 environ. Par rapport à la situation actuelle, les gains de temps sont significatifs. On gagnera environ 50 minutes sur le trajet Bordeaux - Pau pour les véhicules légers et 30 minutes sur le trajet Mont de Marsan -Pau. Elle ajoute: "Les territoires traversés profiteront de l’arrivée de l’A65 : dessertes améliorées, nouvelles activités ou renforcement des activités existantes.Au-delà, cette nouvelle liaison autoroutière va rapprocher Bordeaux des stations de ski pyrénéennes et dynamiser le secteur touristique des Pyrénées centrales". Cette amélioration des conditions de circulation est incontestablement un élément d'entrainement des économies locales voisines des sorties. En revanche, on craint, en Périgord, le déversement de véhicules en quête de raccourcis sur des routes pas prévues pour cela.
A'liénor fait voler des colombes sur son site internet. Nous nous sommes quant à nous inquiétés du sort des palombes et des palombières. Certains chasseurs craignent que cette axe circulatoire nord-sud porteur de bruits, de pollution, et d'un nouveau flux d'air, modifie les habitudes et le comportement des vols de migrateurs. D'autres ironisent: "l'autoroute va leur montrer la direction!". Concrètement, on explique à la Fédération des Chasseurs de Gironde -qui a mené la négociation-que le tracé a contribué à détruire "un certain nombre" de palombières, mais moins de 200 comme il avait été avancé. En revanche, autour de 200 sont "impactées" par l'emprise ou les nuisances sonores. Les chasseurs concernés sont indemnisés sur la base de 3000€. Mais cela, estime-t-on, prend plus en compte la perte de jouissance que le préjudice matériel, "la construction d'une palombière revenant à plus de 3000€". Test grandeur nature sur le comportement des migrateurs à l'automne 2011....
Lundi 13 Décembre 2010

Lu 1594 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com