Comment la Gironde sauvegarde la Cistude d'Europe


Une opération est menée par le département sur une zone humide de quatre hectares à Coutras


Cistude dotée d'un GPS et d'un émetteur (ph dép.Gironde)
Cistude dotée d'un GPS et d'un émetteur (ph dép.Gironde)
L’aménagement de la déviation de Coutras (Gironde) inaugurée en 2013, reliant la RD10 à la RD1089, a entraîné la destruction partielle de zones humides dont des habitats du Vison d’Europe et de la Cistude d’Europe (petite tortue d'eau douce) deux espèces protégées en France et en Europe. Dans le cadre des mesures compensatoires visant à contrebalancer les impacts négatifs de cette infrastructure, le Conseil départemental a procédé à l’acquisition foncière d’une zone humide de 4 hectares, à Lauvirat, sur la commune de Coutras. Il s’est engagé à protéger cette zone et à favoriser le développement de la Cistude d’Europe et de la biodiversité en général.
Pour ce faire, le Conseil départemental s’est entouré de trois associations : Cistude Nature, association de protection de la nature, la Fédération des associations de pêche de la Gironde et Isle et Dronne, association de réinsertion.
L’association Cistude Nature a pour mission de réaliser des expertises écologiques et d’assurer la bonne mise en oeuvre des opérations d’entretien visant à favoriser la biodiversité. Elle est pour cela accompagnée dans le cadre de ce projet par la Fédération de pêche de la Gironde.
L’association Isle et Dronne a en charge la réalisation de l’ensemble des travaux définis dans le plan de gestion du site, document cadre fixant les travaux à mettre en oeuvre sur une période de 6 ans.
  • UNE DIZAINE DE TORTUES
Durant les deux premières années d’application du plan de gestion, plusieurs actions ont été menées, et des inventaires écologiques complémentaires ont été réalisés par Cistude Nature et la Fédération de pêche. Plusieurs groupes faunistiques ont été étudiés : les papillons de jour et les libellules, les amphibiens et les reptiles (dont la Cistude d’Europe), les poissons et les écrevisses ainsi que les mammifères amphibies (Loutre, Vison d’Europe …). Pour mener à bien ces inventaires, plusieurs techniques ont été mises en oeuvre : pose de nasses pour la Cistude d’Europe et les écrevisses, pose de pièges photographiques et de radeaux flottants pour les mammifères, pêche électrique et au filet pour les poissons et captures au filet pour les papillons et les libellules.
Ces inventaires ont notamment permis de dresser un état des lieux de la biodiversité du site révélant notamment la présence d’une petite population de Cistude d’Europe estimée à une dizaine d’individus. Les zones vitales de l’espèce ont été identifiées grâce notamment à la pose de GPS sur certaines femelles en 2017. La Cistude d’Europe utilise l’ancienne gravière comme zone d’activité principale.
Mercredi 1 Août 2018

Lu 277 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Dimanche 7 Octobre 2018 - 12:16 Tour Alternatiba: arrivée en force à Bayonne

Mardi 25 Septembre 2018 - 12:31 Agriculture:on récupère en Gironde...

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018