L'INA vendange les films d'amateurs en Aquitaine


L'Institut National de l'Audiovisuel lance son opération "Mémoires Partagées" en Aquitaine


Ph Paysud
Ph Paysud
L'INA (Institut National de l'Audovisuel) veut tirer des cartons familiaux les images animées qui ont valeur de patrimoine dans le cadre de son opération Mémoires Partagées. Mathieu Gallet, PDG de l'INA, entouré d'un certain nombre de collaborateurs, dont Stpéhane Ramezi et Jean-Michel Rodes, est venu en donné le coup d'envoi au Club de la Presse de Bordeaux. L'Aquitaine est en effet la première région concernée par l'initiative, mais d'autres suivront. L'INA pense ainsi tirer de l'oubli les images animées qui, avec le recul, sont à mettre au rayon du patrimoine collectif. Ce n'est pas néanmoins tous les envois qui seront retenus:ceux-ci seront soumis à une sélection. De son côté, l'INA qui s'est assuré la collaboration de certains partenaires, dont Dailymotion, instaure la fonction très à la mode de partage. Le généreux donateur doit ainsi savoir que son film ou sa vidéo peut entreprendre un voyage sans limite.
Toutes les archives de cinéma ou de vidéo amateurs ( super8, VHS, formats numériques ) sont concernés, l'INA se chargeant de la numérisation. Ces films amateurs seront visionnés et sélectionnés par les experts de l'INA, et ceux qui qui seront retenus seront diffusés sur son site à partir du mois de décembre, et en même temps consultables par tous. "Nous sommes un Insitut National qui a besoin de se rapprocher des Français, a souligné Mathieu Gallet. Soit nous serons débordés, soit nous serons à sec..." Eventualité peu probable:déjà plusieurs centaines de films ont été collectés. Le point faible de l'opération paraît toutefois être la question de son attractivité. Voir son film sélectionné et contribuer à l'enrichissement du patrimoine collectif est certes un honneur, mais il ne faudra pas attendre de grand avantage sonnant et trébuchant. Sauf si un document intérésse quelque professionnel de l'image....
Tous les détails sur "INA Mémoires partagées"

Et une vidéo
Lundi 2 Juillet 2012

Lu 578 fois



Notez

Votre avis

1.Posté par Laulau le 03/07/2012 11:47
Absolument scandaleux, on vous demande de contribuer en apportant votre patrimoine gratuitement.

On aurait pu penser qu'en contrepartie l'INA prendrait au minimum les frais de numérisation de vos bobines de films. Que neni, contrairement à ce qui est indiqué dans l'article, les frais de numérisation sont à votre charge, chez un prestataire privé avec lequel ils ont négocié un rabais de 30%... c'est royal! Je n'ose imaginer que l'INA récupère une commission en plus...

Quand aux reventes d'images qu'il feront, j'imagine qu'ils vont demander une cession de droit intégrale.

Ou comment récupérez des bien en faisant payer les donateurs...

C'est du foutage de gueule! Fuyez!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 17:43 A voir sur France3 Nouvelle-Aquitaine

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES










A voir sur France3 Nouvelle-Aquitaine

A voir sur France3 Nouvelle-Aquitaine
France 3 Nouvelle-Aquitaine a réalisé deux productions autour de la création de l'Opéra de Limoges "De cendre et d'or", et propose de découvrir le documentaire inédit "De cendre et d'Or, une odyssée musicale" et la captation du spectacle musical, réalisée du 29 juin au 1er juillet 2017, depuis l'Opéra de Limoges. Diffusion les 18 et 23 décembre après Soir3

13/12/2017


Recevez notre infolettre





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com