L'appel à la solidarité de la Banque Alimentaire Bordeaux-Gironde



J-F Runel-Belliard (ph Paysud)
J-F Runel-Belliard (ph Paysud)
La Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde prépare activement les deux journées de collecte des 27 et 28 novembre prochains, dans le cadre de l'opération nationale des banques alimentaires, pour lesquelles des bénévoles sont d'ailleurs recherchés. Pendant ces deux jours on aura donc la possibilité d'apporter sa contribution à l'aide aux plus démunis, les acteurs de la banque étant facilement reconnaissables sur les parkings des super-marchés à leur gilet orange. La société caritative qui agit en partie en direct, mais fournit aussi quelques 144 associations girondines, a besoin d'engranger des produits secs (le frais et ramassé par d'autres moyens). Avis aux donateurs, les produits les plus nécessaires sont (dans l'ordre d'importance): pâtes, riz, semoule, conserves de poissons, pâtés, plats cuisinés à la viande, plats cuisinés au poisson, légumes, compotes, confitures, café, sucre ,potages en briques,huile, lait maternisé.
LE PARI DE 450 TONNES
Au cours d'une conférence de presse les responsables de la Banque ont indiqué qu'ils espèrent ainsi collecter 450 tonnes de produits secs. La réussite de l'opération est primordiale pour la Banque Alimentaire qui, depuis le nouveau dispositif européen, n'en reçoit plus que 700 tonnes au lieu de 1600. Or, a indiqué le président Jean-François Runel-Belliard, les besoins vont croissant. Au cours de l'été, on a dénombré une hausse de 12% des bénéficiares:4200 personnes, dont 1200 "hors associations", essentiellement des migrants. Philippe Idiartegaray, a indiqué que dans trois au quatre mois, le stock de 400 T conserve susceptibles de contenir de la viande de cheval qui avait été confié à la Banque (parfaitement consommable) sera épuisé. Les besoins sont énormes. Pour distribuer chaque semaine 5,8 kg de denrées à chacun des 18 000 bénéficiaires, il faut 14,4 tonnes de pâtes chaque mois, autant de riz ; 6,5 t de sucre.
On notera que la Banque Bordeaux- Gironde -qui fêtera ses 30 ans en 2016-mène parallèlement des actions de sensibilisation, notamment avec sa cuisine itinérante. Elle entend également innover dans les méthodes, notamment en organisant avec des intéressés un "Pére Cent" intelligent empreint de solidarité.
  • La collecte en chiffres
-3000 bénévoles,
-près de 300 points de collecte,
-une flotte de ramassage d’une trentaine de camionnettes et 20 poids lourds, auxquels il faut ajouter les véhicules des associations et CCAS et de certains fournisseurs,
-3 semaines de tri dans les locaux de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde,
-1050 jeunes trieurs de 22 lycées et centres éducatifs… (de 16 à 25 ans).

LE SPOT RADIO
radio__ba_la_migration_des_dons.mp3 Radio_ BA_La_Migration_des_dons.mp3  (942.21 Ko)

Lundi 9 Novembre 2015

Lu 208 fois


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Samedi 9 Décembre 2017 - 17:35 Johnny Halliday:l'ultime voyage

Mercredi 6 Décembre 2017 - 12:11 Adieu Johnny... ce qu'on ne verra plus

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com