Tribune libre: comment apprendre l'opéra aux jeunes générations?


Un point de vue de Jean-Claude Meymerit. Avec des idées pour aider les jeunes à mieux découvrir les scènes lyriques


"Ma passion depuis de très nombreuses années pour l’art lyrique me pousse à faire une proposition publique qui me tient, très à coeur.En effet, je constate de plus en plus, aux soirées d’opéra (de l'Opéra de Bordeaux en particulier), la présence de groupe de jeunes (tous les âges) et c'est tant mieux. Cependant, en discutant avec eux au cours de ces soirées, il en ressort qu’il leur manque une vraie approche culturelle d'art lyrique. Ce qui est normal vu leurs jeunes âges. Je ne suis pas sûr que les encadrants scolaires soient, malgré leur investissement et tous leurs efforts, les meilleurs initiateurs pour leur faire apprécier pleinement cet art (tout simplement par manque eux-mêmes de “culture lyrique”). Ces jeunes ne connaissent pas les us et coutumes d’une représentation lyrique. Ils ne savent pas repérer les airs-clés d’un ouvrage, quand et où applaudir... Ils n’ont pas de repère de mise en scène, de tessiture des voix etc…Aussi, suite à ces constats issus de discussions avec eux, je propose le concept suivant : ne pourrait-on pas faire parrainer certains jeunes en leur donnant comme parrains des habitués et des connaisseurs de culture lyrique (habitués connus, abonnés, etc…) ? Cette approche ressemblerait à celle qui autrefois se faisait au sein d’une famille ou d’amis. Les goûts et les connaissances se transmettaient de génération en génération. Vu la cassure faite dans les générations précédentes, ne pourrait-on pas se substituer à cette “cellule familiale” avec des “spectateurs connaisseurs” comme parrains ? Personnellement, je me verrais très bien parrainant et accompagnant quelques jeunes en leur expliquant en amont et le jour même de la représentation certaines subtilités et clés d’appréciation de spectacles lyriques (chanteurs, mise en scène, musique, salle de spectacle, traditions…). De plus, des rencontres préalables pourraient se faire, soit dans un établissement scolaire (hors horaires), soit dans une pièce du Grand Théâtre, soit dans une “famille d’accueil opéra”, soit dans les quartiers de la Ville…Ces soirées préalables pourraient s’organiser autour d’une oeuvre, d’écoute d’enregistrements et comparaison, de présentation d’un ouvrage par un spécialiste etc… A ce jour, je ne suis pas du tout sûr que tous ces jeunes qui viennent en groupe au Grand Théâtre, pour une unique fois, apprécient pleinement les soirées. A-t-on une évaluation des retours et des goûts à l’opéra suscités pas ces soirées ? Même si les actions menées par l’Opéra de Bordeaux à l’encontre de ces jeunes sont très pertinentes et variées, il me semble toutefois que ce volet “culture art lyrique” manque terriblement.
Même si à ce jour, cette proposition n'a pas reçu l'attention particulière que j'escomptais de la part des services de la Direction de l'Opéra de Bordeaux, j'espère vivement sur la réactivité de certains décideurs et amateurs d'opéra pour envisager sa réalisation."



Mardi 2 Mars 2010

Lu 1822 fois



Tags : jeunes, opera, tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Dimanche 4 Novembre 2018 - 18:40 Gérard Depardieu honoré à La Baule

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018