Attention aux physalies sur les plages d'Aquitaine


Plus de 500 cas de contacts à problème déjà constatés sur les côtes landaises et girondines. Le point des autorités régionales


Ph US Department of Commerce -'Wikipedia
Ph US Department of Commerce -'Wikipedia
La préfecture de région Aquitaine diffuse un communiqué commun de l'Institut de Veille Sanitaire, de l'Agence Régionale de la Santé, et du CHU de Bordeaux qui appelle à la vigilance sur les plages.
"Des physalies, animaux marins venimeux à différencier des méduses, sont présents le long de la côte atlantique de la région Aquitaine, notamment en Gironde ces derniers jours (plage de Lacanau ferméele 8 août). L’animal, reconnaissable à sa couleur bleutée, est doté de filaments très urticants pouvant atteindre plusieurs dizaines de mètres Il est ainsi recommandé de ne pas toucher l’animal, même s’il est échoué ou mort. En cas de contact avec l’animal, il est important de retirer les tentacules qui sont très adhérentes à la peau, sans les écraser, en appliquant de la mousse à raser (ou à défaut du sable sec) sur la lésion et en grattant avec un carton rigide. La lésion doit ensuite être rincée abondamment à l’eau de mer.
Le contact avec l’animal provoque des lésions cutanées très douloureuses, avec sensation de brûlure ou de décharge électrique. Plus rarement les symptômes suivants sont possibles : sensation de malaise, perte de connaissance, accélération du rythme cardiaque et de la pression artérielle, vertiges, douleurs abdominales, vomissements. Lors de l'apparition de ces symptômes, le baigneur doit contacter le poste de secours local ou appeler le SAMU Centre 15. Les postes de secours ainsi que les centres hospitaliers côtiers ont été informés et sensibilisés sur la conduite à tenir et la prise en charge de ces lésions. Une affiche, destinée au grand public, a été disposée sur les voies d’accès aux plages près des postes de secours."

545 envenimations

La préfecture indique que cette campagne de prévention est coordonnée par l’ARS Aquitaine, s’appuyant sur l’expertise médicale du Centre Antipoison et de Toxicovigilance du CHU de Bordeaux. Elle est complétée par une surveillance épidémiologique assurée par la Cellule de l’InVS en région (Cire) Aquitaine.
Selon la Cellule de l’InVS en région (Cire) Aquitaine 585 cas d’envenimations par physalie ont été signalés depuis le début de l’été par les postes de secours d’Aquitaine et les Samu des départements côtiers, dont plus de 450 pour le seul département des Landes. Parmi les 585 cas signalés, 61 (10%) ont présenté des signes de gravité (perte de connaissance, gène respiratoire, douleurs abdominales, vomissements, douleurs thoraciques, tachycardie, hypertension artérielle, crampes musculaires).
Un point de situation actualisé sera disponible le 11 août.

Mercredi 10 Août 2011

Lu 744 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018