Coopératives vinicoles d'Aquitaine:des pistes pour l'avenir



Bernard Solans,président de la FCVA (Paysud Tv)
Bernard Solans,président de la FCVA (Paysud Tv)
L' assemblée générale de la Fédération des Coopératives vinicoles d'Aquitaine s'est déroulée voici quelques jours. On peut en retenir les points suivants:
  • La place de la coopération
. Selon Bernard Solans, président, la Fédération est formée de 54 caves ou unions. "Leur production annuelle est en moyenne de 1 800 000 hl et représente 25 % de la zone. Ancrées à leur territoire avec 37 000 ha de production et 500 millions de CA annuel, elles sont un levier économique important dans la filière. Il est tout aussi important de rappeler que notre institution coopérative est constituée à sa base par quelque 5 000 vignerons coopérateurs. Depuis une quinzaine d’années, le nombre de coopérative a sensiblement diminué mais reste à périmètre constant".
  • Un certain malaise
Selon le secrétaire général, Denis Baro "on a l’impression d’un malaise au sein de notre fédération, d’un manque de dialogue, d’un manque de présence régulière de certaines caves . Peut-être faut-il se remettre en question car on ne répond pas aux attentes de certains. Il faut que nous ayons la franchise de se dire les choses même si cela doit fâcher. Il nous faudra peut-être organiser un séminaire de réflexion. Le travail sur la compétitivité de nos coopératives suite aux audits a peut-être stigmatisé les « petites » caves face aux « grosses », il faut retrouver de la cohésion d’ensemble. Dans un monde de plus en plus individualiste, ne tournons pas le dos à nos valeurs et ne perdons pas notre solidarité".
  • Rejoindre Coop de France?
Denis Baro :"L’idée d’un rapprochement avec Coop de France est de nouveau d’actualité, là aussi, menons la réflexion mais il me semble utile que nous devrions garder notre spécificité viticole car on a bien vu que sur de nombreux dossiers, Coop de France n’a pas les mêmes revendications. Coop de France peut avoir la puissance nécessaire pour défendre le statut coopératif en général et nous nos intérêts particuliers liés à la règlementation viti-vinicole spécifique surtout au niveau fiscal."
  • Une coopérative des liquoreux?
Denis Baro: "Les ODG de vins liquoreux de la Gironde mènent une réflexion sur l’opportunité pour eux de créer une coopérative afin de répondre à une demande de certains de mieux valoriser les vins qui n’ont pas de débouchés pérennes sur les marchés. Notre fédération a été sollicitée afin de les accompagner sur cette réflexion. Peut-être que dans quelques mois, une nouvelle coopérative verra le jour. Un peu dans le même esprit, certains ont eu la volonté de créer une CUMA de vinification. Notre fédération s’est élevée contre ce projet et a été ainsi à l’origine d’une négociation au niveau national entre la CCVF et la fédération nationale des CUMA. De ce fait, dès qu’un projet verra le jour, nous serons consultés afin de vérifier si celui-ci ne correspond pas à une zone géographique avec présence d’une coopérative".
Lundi 16 Février 2015

Lu 281 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives











Recevez notre infolettre




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018