Elections au RSI:la CGPME dans la course en Aquitaine



La présentation au Club de la presse (Ph Paysud)
La présentation au Club de la presse (Ph Paysud)
Le RSI (Régime social des Indépendants) est en quelque sorte la Sécurité Sociale des commerçants et artisans. Créé en 2006 et réunissant diverses caisses professionnelles, il représente 30 Caisses régionales et autant de conseils d'administration auxquels se rajoute un conseil national de 50 membres. Le régime doit connaître le renouvellement de ses administrateurs de caisses entre le 8 et le 12 octobre. En Aquitaine, c'est un conseil d'administration de 36 personnes (commerçants et artisans actifs et retraités) qui est à renouveler. Dans cette région le RSI concerne 124239 cotisants et 62 624 ayants droits pour des versements qui atteignent 804 millions d'euros.
Au plan national 5,4 millions de retraités sont du ressort du RSI, et les versements de prestations sociales sont de l'ordre de 16 milliards d'euros. La mise en place du RSI a été suivie de difficultés de fonctionnement en raison de problèmes informatique et de la complexité d'un système, qui, pour l'appel des cotisations, passe par l'URSSAF. Il s'en est suivi de nombreux cas de dysfonctionnement. Ces problèmes, selon le président du RSI Aquitaine, Gilles Villier -qui est aussi tête de liste CGPME pour les commerçants en Aquitaine-vont être résolus.
Le programme de la liste CGPME (1)"Agir ensemble pour le RSI en Aquitaine" - laquelle a rassemblé plusieurs fédérations professionnelles, dont la fédération du bâtiment, était présenté au Club de la Presse de Bordeaux. C'est Nathalie Vessaud qui est chef de file pour les 24 artisans actifs candidats. Simplification du fonctionnement du RSI, baisse des cotisations, rattrapage des erreurs informatique, "humanisation des rapports", soutien des artisans et commerçants en difficulté, pensions de reversions, en sont les points forts.
Interrogés sur leur position à l'égard du statut de l'auto-entrepreneur que le gouvernement pourrait réformer, les représentants de cette liste ont manifesté une position plutôt mitigée. Ils considèrent soit que c'est à l'Etat de décider de ce qu'il fait d'un système qu'il a créé, soit que ce système ne peut être que le préambule aux statuts juridiques traditionnels.

(1)CGPME: Confédération Générale des Petites et Moyennes Enteprises
Mardi 2 Octobre 2012

Lu 862 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Jeudi 14 Octobre 2021 - 18:20 La carte du Tour de France femmes avec Zwift

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune







ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile