Il faut sauver FIP Bordeaux



Il faut  sauver FIP Bordeaux
La Direction nationale de Radio France a programmé la fermeture progressive et définitive des trois dernières locales de FIP (Bordeaux/Arcachon, Nantes et Strasbourg). Cette perspective inquiète les acteurs locaux de la culture

Dans le communiqué diffusé par un comité de soutien local de FIP, nous pouvons entre autres relever un paragraphe qui concerne directement la survie de la fragile famille des petites structures culturelles : " (...) quel avenir pour les lieux culturels qui comptent sur FIP pour diffuser leur programmation et surtout les structures qui n'ont pas les ressources nécessaires pour s'offrir des encarts publicitaires ou qui parfois sont isolées géographiquement. (...) historiquement, cette radio a établi un lien fort entre les habitants et la vie culturelle locale (...)".
En effet, pour des structures fragiles ou à moyens très modestes, la menace de fermeture de cette radio aura des conséquences désastreuses pour leurs activités.
FIP est un organe d'information qui fonctionne en temps et en heure avec l'actualité culturelle du moment. Ce luxe est exceptionnel et précieux pour nous tous. Nous pouvons apporter à tous moments, toutes modifications, changements de dates, d'horaires etc...L'annonce est immédiatement prise en compte et diffusée. Si bien que, peu importe à l'endroit où vous trouvez, (chez vous, en voiture, dans un magasin...), l'info passe. Combien de personnes se décident à aller à un des spectacles le soir même, parce qu'elles ont entendu l'info dans la journée. Combien de personnes, même sans venir au spectacle ce jour là, entendent parler des lieux et sont prêtes à venir une autre fois. Ce maillage instantané entre l'émetteur et le récepteur est unique.
Par ailleurs, contrairement à ce qu'on veut nous faire croire (en particulier la Direction de Radio France et quels décideurs politiques) l'utilisation des réseaux sociaux internet et autres ne sont efficaces que si nous connaissons leur existence ou l'existence de tel lieu culturel et de tel événement. L'impact est excessivement très faible pour les petites structures ou les événements ponctuels. Aussi, la radio FIP est l'outil instantané de communication idéal. Il faut en être conscient et le défendre.
Toutes les structures culturelles locales, organisatrices d'événements artistiques permanents ou éphémères doivent soutenir et défendre cette radio dans son fonctionnement actuel, tourné au quotidien vers les acteurs culturels locaux et bien évidemment ses auditeurs.
Jean-Claude Meymerit
Samedi 25 Février 2017

Lu 262 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018