Connectez-vous

La Cour des comptes cible les dépenses des nouvelles régions


Les économies qui furent annoncées ne sont pas au rendez-vous...


La carte des nouvelles régions (d'après carte ARF)
La carte des nouvelles régions (d'après carte ARF)
Le nouveau rapport de la Cour des comptes sur les finances publiques locales ne devrait pas manquer d'animer les débats lors du congrès national des régions qui doit avoir lieu à Bordeaux dans quelques jours.
Il ne décerne pas que des lauriers à ce qui fut un axe fort de l'ère de François Hollande. La Cour commente en effet:
"La mise en place des nouvelles régions s’est déroulée sans heurts, mais n’a pas, jusqu’à présent, apporté les gains d’efficience attendus. Au contraire, la transition a occasionné des surcoûts pour les régions fusionnées. Dans le contexte financier favorable qu’elles connaissent, les régions doivent mieux exercer leurs compétences, au moment où l’État réorganise ses services déconcentrés."
Et d'ajouter:
"Privilégiant le respect d’un calendrier contraint, les régions n’ont pas immédiatement modifié leur organisation et leurs modes d’intervention. Des évolutions sont pourtant nécessaires afin de rationaliser et de rendre plus lisible l’action publique au niveau régional, alors que l’État va lui-même accélérer la réforme de ses services déconcentrés.
Les fusions ont entraîné des surcoûts importants : ainsi, les dépenses indemnitaires ont augmenté de près de 12 % entre 2017 et 2018 dans les régions fusionnées, contre un peu plus de 6 % dans les autres régions. De même, les politiques publiques ont souvent été harmonisées au niveau le plus élevé. Les économies de gestion attendues ne sont donc pas encore au rendez-vous."

Rémunération des personnels et indemnités des élus sont donc ciblés par la Cour des Comptes. Elle constate par ailleurs que la loi NOTre n'a contribué que partiellement à clarifier les rôles respectifs des collectivités territoriales. L'institution note cependant que la réforme a été bénéfique pour les régions qui ont pu investir et contenir leur endettement.

Un commentaire de Carole Delga

Pour Carole Delga, présidente de la région Occitanie, le rapport de la Cour des comptes confirme la gestion rigoureuse de cette régon. Elle déclare notamment :
« Je me félicite que la Cour des Comptes identifie la Région Occitanie comme celle dont le poids de la masse salariale dans les dépenses de fonctionnement est le plus faible de France : 14% de moins que la moyenne des Régions. Ce chiffre est le reflet de notre gestion rigoureuse, qu'il faut mettre en regard de l'attractivité de notre territoire. 55 000 habitants de plus par an, c'est autant de services publics supplémentaires que nous devons apporter aux habitants : de nouveaux lycées qu'il faut entretenir, un nombre de repas plus important à servir, des transports à développer... Autant d'actions qui nécessitent des hommes et des femmes pour les réaliser. »
Mardi 24 Septembre 2019

Lu 114 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 29 Janvier 2020 - 19:45 LGV Bordeaux-Toulouse:les opposants mobilisés

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives | Tribune









Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018