La Gironde teste un procédé écologique de réfection des chaussées


Le procédé d'Eiffage routes utilise un liant obtenu à partir des pins et une machine spécifique. Une première en France


Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, et Alain Renard, vice-président chargé de la préservation de l'environnement, de la gestion des risques et des ressources et des infrastructures routières, viennent de lancer le chantier expérimental de la RD 670, près de Saint-Jean de Blaignac, mettant en œuvre une procédé innovant testé pour la première fois en France.
Depuis plusieurs années, le département de la Gironde cherche à mettre en œuvre des techniques routières plus respectueuses de l’environnement : réduction des températures des enrobés, réutilisation d’un pourcentage élevé d’enrobés lors de la réfection des routes, réduction des rejets de gaz à effet de serre... Le recyclage du béton bitumineux permet également de prélever moins de ressources naturelles (par exemple les granulats), une démarche importante compte tenu du déficit de matériaux à proximité. La Gironde va donc expérimenter le procédé Recytal-ARM® développé par Eiffage Route et primé par le comité d’innovation routes et rues. Un procédé de retraitement de chaussée à froid qui remplace le bitume des enrobés par une solution écologique à base d’émulsions végétales issues des pins.
Le procédé RECYTAL® A.R.M. est une solution écologique d’entretien du patrimoine routier à base d’émulsions végétales (issues des pins) mises en œuvre à l’aide d’une machine spécifique appelée ARM® 2500. Cette association d’un produit et d’un procédé innovants combine :
- un recyclage à 100% des chaussées bitumineuses anciennes et dégradées;
- une technologie de retraitement en place (pas de transport et d’utilisation de matériaux neufs et non renouvelables);
- l’emploi d’émulsions (technique à froid), permettant une forte économie énergétique et aucune émission sur chantier,
- l’utilisation de produits locaux, 100 % végétaux issus des reliquats de l’industrie papetière en lien direct avec la sylviculture.
On estime que le déploiement de ce procédé permet une réduction de :
• 70% des gaz à effet de serre
• 50 % de la consommation d’énergie
• 90% de la consommation de ressources naturelles
• 80 camions/jour, habituellement nécessaires à la logistique du chantier.



Comment ça marche

Le détail du procédé (DR)
Le détail du procédé (DR)
Mardi 3 Juillet 2018

Lu 219 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 18 Juillet 2018 - 10:59 La grande braderie de Bordeaux est de retour

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives











Recevez notre infolettre




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018