Le nouveau "challenge" de l'Entre-deux-Mers



Ph OTEM et Paysud
Ph OTEM et Paysud
C'est un vaste triangle, essentiellement girondin, délimité par la Dordogne au nord et la Garonne au sud. Un pays riche de paysages, de patrimoine historique, dont l'abbaye bénédictine de La Sauve est le plus beau témoignage. Celle-ci joua un rôle de pionnière en matière de défriche et d'implantation de la vigne. Car, de Sainte-Foy-la-Grande à Fargues--Saint-Hillaire, celle-ci est reine en matière agricole. Cette petite région produit d'ailleurs plus de la moitié des vins de la Gironde avec ses appellations bordeaux et bordeaux supérieur, entre-deux-mers, haut-benauge, côtes-de-bordeaux, saint-macaire, graves de vayres, loupiac, cadillac, sainte-croix-du-mont, sainte-foy-bordeaux... Mais jusqu'ici l'aura des vins de Bordeaux n'a pas été axée sur ce pays, le rôle étant tenu par les "grands châteaux" du Médoc, de la rive gauche de la Garonne, et du voisin d'en face Saint-Emilion. L'Entre-deux-Mers, dont les esprits narquois disent "qu'il se situe entre deux chaises", a du mal à trouver son identité .
Les nouvelles perspectives offertes par l'oenotourisme, très prisé du public, et promotionné par les structures girondines, joint aux impératif économiques de la filière viticole, conduisent l'Entre-deux-Mers à sortir de son état "moyen" -et injuste- puisque l'on y élabore des vins, pas seulement des blancs, qui en valent bien d'autres. Le touriste peut aussi y trouver satisfaction en matière de séjours et d'initiatives.

Un moyen de renforcer l'image

Ce sont l'Office de Tourisme de l'Entre-deux-Mers (OTEM) et la Communauté de Communes de Targon qui s'attèlent à la revalorisation du blason de la contrée et de sa grande spécialité que sont les vins de toutes les couleurs, secs ou liquoreux. Au cours d'une conférence de presse donnée au CIVB à Bordeaux, il a ainsi été rappelé la vaste palette de l'offre touristique en Entre-deux-Mers, avec notamment 9 routes des vins, des visites de propriétés, initiatives "connectées" sur mobiles et sites Internet. Mais ces acteurs tablent surtout, pour gagner en notoriété, sur l'organisation d'un "Challenge" des vins ouvert aux producteurs et à la coopération, en même temps qu'à toutes les appellations locales et toutes les catégories de vins. Pas un concours, une dégustation, a-t-on bien précisé.
L'organisation en est confiée à Benard Sirot, également chef d'orchestre du Concours de Bruxelles et du Concours mondial du Sauvignon. Les jurys, en cours de constitution, ne seront pas formés que de techniciens. Amateurs et restaurateurs y auront leur place. Cette grande première se déroulera à La Sauve le 16 mai prochain. Les résultats seront proclamés le 27 mai. Les heureux nommés recevront le titre de "lauréat de l'année" du Challenge. Du même coup ils gagneront le droit d'apposer le logo spécifique, et bénéficieront d'un soutien promotionnel "particulier"....On espère une large participation de la production, et par ce moyen, contribuer au renforcement de l'image de l'Entre-deux-Mers.
Jeudi 27 Mars 2014

Lu 195 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018