Les LGV c'est dépassé pour les opposants basques


La Coordination des "anti" répond indirectement à Alain Rousset


La modernisation des lignes existantes coûterait six fois moins cher (cliquer)
La modernisation des lignes existantes coûterait six fois moins cher (cliquer)
La coordination des associations opposées à la LGV (CADE) dans le sud de l'Aquitaine et au Pays Basque diffuse deux rapports de synthèse des arguments qui vont à l'encontre du projet GPSO (Grands Projets du Sud-Ouest)). "Le rapport Mobilité21 après les assises du ferroviaire, le rapport Bianco et le rapport Auxiette a sonné le glas des grandes infrastructures de la grande vitesse ferroviaire." estime le Comité. Cela pour aboutir aux conclusions suivantes:
"● 69 trains empruntent les voies existantes au Pays Basque chaque jour, deux sens confondus. La capacité de la ligne est de 240 trains, et peut être portée à plus de 300 trains sous certaines conditions d’exploitation (comme en Alsace par exemple),
● La construction de voies nouvelles au sud de Bordeaux n'est pas motivée par la vitesse, les voies existantes modernisées permettant des gains de temps très similaires,
● Par la traversée du Pays Basque, cette voie nouvelle est motivée par la prévision d'une explosion considérable du fret ferroviaire en provenance d'Espagne (dès la mise du réseau espagnol à l'écartement UIC) couplée à la création par la Région Aquitaine d'une nouvelle offre TER 40 fois supérieure au trafic constaté aujourd'hui.Ces prévisions de trafic sont manipulatrices…
● Or, les autorités basques et espagnoles ont réduit de 40 % les investissements dans le Y Basque. Aucun engagement d'investissement n'existe concernant les infrastructures de transbordement route-rail, préalables au report modal route-rail,
"UN CUL DE SAC"
● Les autorités basques et espagnoles ont décidé de reporter sine die la connexion du Y basque aux lignes nouvelles du projet GPSO (barreau Astigaraga-Biriatou) et d'investir à Saint Sébastien et Irun pour en faire des gares TGV. Le Y Basque rejoindra le réseau existant à Saint Sébastien et se connectera au réseau français existant à Hendaye. Tant que les autorités basques et espagnoles n'ont pas modifié leur politique (et rien ne permet d'affirmer qu'elles souhaiteront ou pourront le faire), la nouvelle voie ferroviaire en Pays Basque débouche sur un cul-de-sac. Ce qui justifie, à tout le moins, un nouveau débat public, et le rend même indispensable,
● Les prévisions de croissance du trafic utilisées pour justifier la voie nouvelle lors du débat public de 2006 ont fait place à une stagnation du trafic transfrontalier, tous modes confondus, et à une baisse de 30 % du fret ferroviaire au Pays Basque. Le taux de croissance annuelle des économies française et espagnole (2,3 % et 3,0 % respectivement) sont irréalistes et en défaut par rapport aux prévisions de l’OCDE,
● Au Pays Basque, 25 sites sensibles seraient traversés par la voie nouvelle, causant une irrémédiable destruction environnementale, humaine et une atteinte dramatique à l'économie locale du Pays Basque (agriculture, tourisme en particulier),
● La rentabilité du projet n'a pas été étudiée par RFF. Les études réalisées par des consultants indépendants démontrent que la faible rentabilité du projet GPSO le rend infinançable,
● GPSO est en "contravention" avec les dispositions du Grenelle de l'environnement qui fait « obligation, pour les décisions publiques susceptibles d'avoir une incidence significative sur l'environnement de faire la preuve qu'une option plus favorable à l'environnement est impossible à coût raisonnable ».RFF refuse d'étudier la modernisation des voies existantes,
● GPSO est en contradiction avec les conclusions des Assises du Ferroviaire(décembre 2011) au cours desquels tous les participants ont recommandé desuspendre tous les nouveaux projets et de donner la priorité".

Lundi 9 Septembre 2013

Lu 178 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 29 Novembre 2017 - 17:58 Le "oui" franc et massif de l'Occitanie à la LGV

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com