Les maires des Bouches-du-Rhône amers face à une Métropole dictée d'en haut



Ph copie d'écran vidéo Daylimotion
Ph copie d'écran vidéo Daylimotion
La démocratie et la République ont actuellement de curieux modes de fonctionnement. On eut pu penser que la réforme territoriale appelait, en premier lieu, l'avis des intéressés, c'est-à-dire les citoyens. Mais de consultation directe point. Ainsi s'annoncent régions et métropoles "imposées". Ce qui se passe du côté de Marseille intéressera sans doute "Grands Aquitains" et Bordelais. L'Union des maire et des présidents d'Intercommunalités des Bouches du Rhône explique en effet dans un communiqué:
"Après avoir, il y a quelques jours, rejeté les amendements portés par plusieurs sénateurs des Bouches-du-Rhône au nom de 113 Maires, le Sénat a adopté hier la loi Nouvelle Organisation Territoriale de La République, dans laquelle figuraient plusieurs amendements du gouvernement concernant la métropole Aix-Marseille, mais ne tenant pas compte des demandes des maires.
Ce vote s'est traduit par 192 voix pour, 11 voix contre et 141 absentions venant du groupe socialiste, du groupe écologiste et du groupe communiste. Madame Lebranchu s'est félicitée de ce résultat.
La machine d'Etat continue donc à avancer comme si de rien n'était...et en escamotant l'avis des maires des Bouches-du-Rhône et du million d'habitants qu'ils représentent.
Mais sans la participation des maires, le dispositif pré - programmé s'enrayera rapidement et tournera à vide.
Le président de l'Union des Maires et des Présidents d'Intercommunalités des Bouches-du-Rhône vient d'adresser un courrier au Premier Ministre pour le mettre en garde contre les grandes difficultés à attendre dans la mise en œuvre d'une organisation imposée, dont la complexité la rendra inopérante, au détriment direct de Marseille et de toutes les autres communes concernées par une métropole impuissante".

Dans ce courrier à Manuel Valls, les élus locaux des Bouches-du-Rhône prennent acte du vote du Sénat, mais rappellent qu'ils sont 113 sur 119 opposés à cette loi. Ils précisent ainsi la position des 113:
" -pour une métropole des transports métropolitains,
-pour une métropole de la coordination économique,
-pour une métropole de l’environnement.
Mais, les 113 maires sont :
-contre une métropole qui conduirait à des augmentations d’impôts sur les ménages et les entreprises,
-contre une métropole qui déciderait de logements sur les communes des Bouches-du-Rhône, membres de la Métropole."

  • A propos de la future métropole Aix-Marseille
Elle concerne les territoires autour de Marseille et d'Aix-en-Provence dans les Bouches-du-Rhône et prévoit la fusion des intercommunalités ainsi que la redéfinition des compétences. Elle comptera 93 communes pour 1,8 million habitants, soit 93 % de la population des Bouches-du-Rhône .
Jeudi 29 Janvier 2015

Lu 186 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 29 Novembre 2017 - 17:58 Le "oui" franc et massif de l'Occitanie à la LGV

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com