Secours Catholique: plus dure est la crise pour les pauvres

Pami les personnes en difficultés, les étrangers dont le nombre s'est accru dans les accueils de l'Association



Les responsables régionaux du Secours Catholique (Ph Paysud)
Les responsables régionaux du Secours Catholique (Ph Paysud)
Drôle d'époque: tandis qu'à Pointe-à-Pitre on acclamait de vainqueur de la Route du Rhum, symbole, certes, de l'endurance et de la volonté pour ceux qui la disputent -mais aussi du superflu de la société de consommation- le Secours Catholique, à travers une vaste opération d'information, mettait l'accent sur l'incidence de la crise et de la politique de rigueur pour les plus démunis. Son rapport intitulé "Ressources, crise, et pauvreté" qui concerne l'année 2009 prend en compte les effets de la crise économique et des mesures d'austérité des pouvoirs publics. Il fait ressortir une situation qui révèle, ou confirme, le drame des laissés pour compte, de ceux qui, non seulement n'ont pas de bateau au port, mais qui peinent à financer un logement de misère. Le tableau est en effet loin d'être réjouissant. Au plan national, le nombre de situations aidées par le Secours Catholique s'accroît pour la seconde année consécutive. 637 000 cas de pauvreté recensés par l'organisation caritative, ce qui correspond à 1 480 000 personnes contre 1 400 000 en 2008.. C'est le nombre d'actifs en recherche d'emplois, ou au chômage, qui représente l'essentiel de la hausse, avec une augmentation du nombre des jeunes de moins de 25 ans. Un autre élément significatif est la part que représentent les femmes dans les situations de pauvreté: 55% contre 54% en 2008. Celles-ci -et cela est confirmé par des cas concrets présentés à la presse à Bordeaux- cumulent souvent une série de handicaps: difficultés de revenu, de logement, mères de plusieurs enfants, couple défait...Ce qui fait aussi ressortir les conséquences de l'évolution sociétale des dernières années.

Le poids du logement

Le Secours Catholique qui a étudie à travers une enquête 1 163 budgets de foyers en difficultés constate "qu'aucun ménage n'est en mesure de faire face à l'ensemble des dépenses". A plus forte raison aux dépenses exceptionnelles. D'où la nécessité de l'aide. Mais, en dépit de leur vie au jour le jour, ces personnes, en dépit de la mise en place du revenu de solidarité active (RSA) ne savent pas toujours faire valoir leurs droits. Pour ceux qui ont un revenu, celui-ci est estimé à 878€ par ménage en 2009 contre 852€ en 2008. Hausse de 3%. Mais dans certains cas le loyer et de 500€. Que reste-t-il pour vivre?. Le coût du logement progresse plus vite que les ressources des ménages pauvres: +3,4% pour le parc social et + 4% du côté du parc locatif privé. Un autre indicateur qui est celui des impayés fait ressortir une hausse de 10%, alors que 62% des familles connaissent ce genre de situation.
Le Secours Catholique constate par ailleurs que le nombres des étrangers dans les accueils augmente. En 2008 ils représentaient 26,9% des situations rencontrées. En 2009 28,6%. Point important: près du quart des étrangers rencontrés sont arrivés en France depuis moins de 6 mois. "La grande majorité des personnes en attente de statuts ou sans papiers sont originaires soit d'Afrique subsaharienne, soit d'Europe de l'Est, et les trois quarts ont moins de 40 ans" constate l'organisation. En Aquitaine, la question des étrangers ne revêt pas une grande acuité, mais on assiste à la recrudescence de la pauvreté dans certains départements, en particulier les Pyrénées-Atlantiques et le Lot-et-Garonne. Le coût du logement, les difficultés de transport en milieu rural aggravent les difficultés.
Le Secours Catholique qui organise une opération de collecte à la fin du mois, estime qu'il est temps "de changer le regard " sur ces situations, et il souligne aussi la nécessité d'améliorer les ressources de ces familles, de favoriser leur emploi, notamment par le développement de la formation, et la création de lieux d'accueil des enfants.
(Catherine Marestang (Lot-et-Garonne), Patrick Vincey, Jean-Paul Duvauchelle (Gironde), Jacques Grégoire (Bayonne) rencontraient les journalistes au Club de la Presse de Bordeaux)
Mardi 9 Novembre 2010

Lu 648 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Samedi 9 Décembre 2017 - 17:35 Johnny Halliday:l'ultime voyage

Mercredi 6 Décembre 2017 - 12:11 Adieu Johnny... ce qu'on ne verra plus

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com