AGRICULTEURS:Le mouvement durcit le ton



La préfecture d'Agen assiégée

Ph Capture écran Cnew
Ph Capture écran Cnew
Cela devait arriver: on ne pouvait continuer à empiler des mesures anti-productives, n'avoir à la bouche que transition énergétique, écologie, lutte contre l'effet de serre, approbation d'un pacte vert à Bruxelles (....) sans qu'il y ait un jour retour de bâton. Mais voilà nous y sommes. Le feu brûle devant la préfecture de Lot-et-Garonne, les autoroutes sont occupées un peu partout en France. Les gouvernements oublieux de la souveraineté alimentaire ont tiré un trait sur les intérêts agricoles et agroalimetaires du pays, c'est-à-dire de la Nation. De plus l'actuel s'est engagé dans un combat douteux contre la Russie aux lourdes conséquences.
Les manifestants attendent avec impatience des réponses à leurs demandes. Mais celles-ci tardent. Il est à craindre qu'elles se fassent attendre. Le pouvoir peut être tenté de jouer la montre, d'attendre "que cela passe tout seul" comme cela a été le cas pour des mouvements précédents. Il pourrait certes annuler la hausse du GNR. Mais pour le reste c'est un bouleversement qui serait nécessaire. En a-t-il la volonté? Le gouvernement risque de demeurer prisonnier de sa logique mondialo-européiste. Il ne réveille pas Bruxelles qui est sourd aux revendications. Ce jour un accord de libre-échange devait être signé avec le Chili. Un pied de nez . Du temps du feu Marché commun on prenait en compte la préférence communautaire....
Gilbert Garrouty

Maïsadour soutient les agriculteurs

Communiqué de la coopérative et de son président:

Alors que les agriculteurs manifestent dans toute la France, la coopérative Maïsadour, par la voix de son président, soutient les revendications portées pour la défense du modèle agricole français en participant aux mobilisations non violentes organisées.


  • Daniel Peyraube, agriculteur et Président de Maïsadour

« Les agricultrices et agriculteurs se lèvent chaque matin pour nourrir les Français. Notre métier passion doit être reconnu à sa juste valeur. Il est donc plus que légitime de faire entendre nos revendications. Des revendications pour défendre la compétitivité de notre modèle agricole, un des plus vertueux au monde. Des revendications pour des démarches et des réglementations simplifiées. Des revendications pour des investissements massifs dans la recherche pour accompagner la transition agricole. Toutes ces revendications doivent engendrer des actions politiques nationales et européennes fortes pour redonner des perspectives positives à nos métiers. Il en va de l’attractivité de l’agriculture française, du renouvellement des générations et de notre souveraineté alimentaire. La coopérative Maïsadour et ses adhérents seront donc présents dans les manifestations des 24 et 25 janvier organisées dans les Landes. »
Mercredi 24 Janvier 2024

Lu 236 fois


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Dimanche 25 Février 2024 - 19:45 Le vignoble girondin réduit de 8 000 à 12 000ha

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune | Brèves 2





ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile