Aérocampus Aquitaine sur des courants porteurs


Une convention avec Dassault Aviation et des perspectives


Dans le hall Louis Blériot (Ph Paysud)
Dans le hall Louis Blériot (Ph Paysud)
"L'Aquitaine est un modèle de développement économique" s'est plu à souligner Alain Rousset, sur le site d'Aerocampus, à Latresne (Gironde) en marge d'une journée marquée par l'assemblée générale de cette structure soutenue par la Région, la signature d'une convention avec Dassault Aviation, et d'autres évènements. Dassault, représenté par son PDG Eric Trappier, a souligné vouloir développer sur le site une coopération en matière de formation, et le groupe est d'ailleurs devenu le premier partenaire d'Aérocampus, comme l'a indiqué Jérôme Verschave, directeur général d'Aérocampus.
Un partenariat a également été conclu avec SAFT en vue du déploiement d'un centre mondial de formation des clients à la maintenance des batteries. Signature également d'un contrat de licence avec Aérocampus Auvergne pour la concession de la marque. L'assemblée générale a été suivie du baptème d'une promotion d'élèves (1re année bac pro et BTS) du lycée franco-allemand, puis de l'inauguration d'un bâtiment de formation consacré aux matériaux composites -l'espace Marie Marvingt- avec le dévoilement d'une plaque portant les noms d'Alain Rousset, Denis Guignot (président d'Aerocampus), Eric Trappier, Francis Delcros (maire de Latresne).
Aérocampus, après trois années d'existence, se trouve placé sur un courant porteur qui se traduit par une série de collaborations, de demandes (y compris chinoises) et de diverses perspectives. Le projet se développe avec le soutien financier de la région Aquitaine, mais l'objectif est de renforcer la part d'autofinancement. Les crédits publics sont tombée à 52% contre 92% il y a peu. Des projets sont en gestation du côté du spatial, et même côté naval. Concernant le premier dossier, il s'agit de la reprise, en vue d'une spécialisation numérique, de l'Observatoire de Floirac qui doit fermer en 2016.
Le site de Latresne, en matière d'extensions, est confronté à des problèmes de zone inondée, et de galeries d'anciennes carrières (interdiction de construction). Ce qui complique le projet d'implantation d'un hôtel, pourtant indispensable à l'accueil des cadres. Des solutions sont toutefois en vue à propos du logement et même de la restauration. Mais on reste discret sur ces sujets.



Aérocampus Aquitaine sur des courants porteurs
Alain Rousset et Francis Delcros dévoilent la plaque de l'espace Marie Marvingt
Vendredi 21 Novembre 2014

Lu 307 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Vendredi 1 Décembre 2017 - 19:41 Le Grand oral de François Hollande à Bordeaux

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com