Agroalimentaire: la France perd sa fleur et ses fleurons



Que les manoeuvres , ou la spéculation soient monnaie courante pour les sociétés capitalistiques et leurs dirigeants, il n'y a rien là que de plus banal. Mais que de telles opérations aient pour origine la coopération ( ou, dit-on, un homme égale une voix), cela est plus surprenant. Ce qui se passe sur la célèbre marque Yoplait, émanation de la coopération laitière française, a bien en effet pour origine le fait que Sodiaal ait un jour vendu 50% de la marque au fonds d'investissement PAI Partners. Ces 50%, si l'on comprend bien les nouvelles qui viennent de tomber, sont en passe d'être rachetés par le distributeur de la marque aux Etats-Unis, Général Mills. Une opération complémentaire permettrait à ce dernier d'acquérir le 1% qui lui donnerait l'occasion d'être le maître. Il y a peu de temps le gouvernement avait réussi à éviter le rachat de l'autre fleuron Danone. Mais en ce cas il semble devoir laisser filer. Jusqu'à présent le Fonds Stratégique d'Investissement s'est contenté d'examiner le dossier. Il semble toutefois que General Mills se soit engagé à conserver en France la Recherche et le Développement, le siège social et les usines hexagonales. Un droit de regard est également accordé à la maison mère Sodiaal. Mais on sait que les engagements de ce genre ont du mal à résister aux faits économiques. Et reste à voir si globalement cette opération ne va pas mettre tout simplement le groupe Sodiaal aux couleurs américaines avec de lourdes conséquences pour les producteurs français et ,peut-être, pour les consommateurs.

Le gouvernement "prend acte"

La rue de Varenne diffuse le communiqué suivant:
"Christine LAGARDE, Ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, et Bruno LE MAIRE, Ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire, prennent acte de la décision de Sodiaal et PAI d’entreprendre des négociations exclusives avec General Mills en vue du rachat de 50% de Yoplait. Le Gouvernement réaffirme son souci de préserver les emplois et l’avenir de la filière laitière en France. Il sera particulièrement attentif à la mise en place par les actionnaires d’un plan industriel de développement favorable à l’emploi, à l’innovation et aux producteurs de lait. Le FSI examine pour sa part l’opportunité d’accompagner ce projet d’investissement dans Yoplait."
Vendredi 18 Mars 2011

Lu 588 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 18:15 Revenu agricole:un mieux qui ne rassure pas

Lundi 11 Décembre 2017 - 16:58 Les nouveaux objectifs de Terres du Sud

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES










A voir sur France3 Nouvelle-Aquitaine

A voir sur France3 Nouvelle-Aquitaine
France 3 Nouvelle-Aquitaine a réalisé deux productions autour de la création de l'Opéra de Limoges "De cendre et d'or", et propose de découvrir le documentaire inédit "De cendre et d'Or, une odyssée musicale" et la captation du spectacle musical, réalisée du 29 juin au 1er juillet 2017, depuis l'Opéra de Limoges. Diffusion les 18 et 23 décembre après Soir3

13/12/2017


Recevez notre infolettre





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com