Alain Juppé:Juppé plus que jamais...



PH capture d'écran France 3 N-A
PH capture d'écran France 3 N-A
Le fait marquant de la séance des voeux 2018 à la presse d'Alain Juppé est cette annonce :"je n'ai pas payé ma cotisation (au parti LR) 2017 et je n'ai pas l'intention de payer celle de 2018". Il a aussi indiqué qu'il a fait savoir qu'il quittait la présidence de la Fédération LR de la Gironde."Je prends du recul et je vais observer dans la perspective des élections européennes de 2019", a-t-il ajouté. Et de préciser: "la composante centriste s'est détachée de ce parti et je vais observer ce que sera cette formation politique ...". Celui qui fut à la tête de l'UMP prend donc ses distances avec le nouveau LR de Laurent Wauquiez, dont la première vice-présidente est Virginie Calmels, par ailleurs adjointe à la mairie de Bordeaux, et vice-présidente de Bordeaux-Métropole.... Mais il est vrai qu'Alain Juppé, bien que n'approuvant pas la ligne Wauquiez, ne dit pas vraiment claquer la porte, comme s'il se réservait une possibilité de retour.
Ce sont donc les penchants centristes du candidat malheureux aux primaires de la Droite lors de la campagne de la présidentielle qui se confirment, bien que, pour l'instant, il ne rejoigne pas l'une des formations centristes, notamment le Modem de François Bayrou, lequel a perdu le populaire Jean Lassalle. Donc, plutôt que d'affirmer un positionnement clair -ce qu'il n'avait pas fait lors de la primaire- Alain Juppé se retire, au moins momentanément sur l'Aventin.
De quoi se concentrer un peu plus sur le local et mettre en avant les résultats obtenus. Bordeaux et la Métropole portés par leur positionnement géographique, la nouvelle LGV et divers projets en cours affichent un fort développement dans le domaine immobilier et de l'emploi. Il en résulte une tension sur les prix et sur les loyers en dépit de la construction de logements. Mais les créations d'emplois suivent: 9400 en un an.
"Nous devons penser au plus loin pour agir au plus près" a souligné Alain Juppé qui ouvre aussi le dossier des "mobilités". Bordeaux victime des effets pervers de la métropolisation n'offre que la galère sur la rocade surchargée et en ville pour ce qui est des accès au grand stade, à la nouvelle salle de spectacle de Floirac (qui manque de places de parking) ou au centre-ville. Alain Juppé a cité prudemment "à terme" le "grand contournement" et annoncé que le comité de suivi se prononcera lundi prochain sur l'avenir de la circulation sur le Pont de pierre interdit aux voitures depuis quelques mois...
G.G.

Lundi 15 Janvier 2018

Lu 355 fois



Tags : 2018, juppe, LR, presse, recul, voeux
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click