Alain Juppé:"la LGV est indispensable à Bordeaux et à l'Aquitaine"



La carte des grands projets du sud-ouest (DR)
La carte des grands projets du sud-ouest (DR)
Le maire de Bordeaux Alain Juppé s'inquiète fortement des menaces qui pèsent sur les Grands Projets du Sud-Ouest. Comme la région Aquitaine, Bordeaux a en effet programmé son développement en fonction de la réalisation des LGV Tours-Bordeaux, Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Hendaye. Une remise en cause éventuelle pourrait avoir des conséquences économiques désastreuses. Mais le gouvernement est pris entre la pression écologiste et les contraintes budgétaires de plus en plus pesantes.
Le seul élément qui devrait être pris en considération n'est-il pas la nécessité d'équilibrer les facilités de mobilité entre les villes et les territoires? Autrement dit faire des lignes TGV et des lignes régionales s'interconnectant mieux entre elles..Mais notre pauvre France n'a plus les moyens!....
Voici le communiqué de la mairie de Bordeaux:

" Alors que le gouvernement s’apprête à arrêter le Schéma national des infrastructures de transports, qui décidera de la réalisation pour les vingt prochaines années, des grandes infrastructures décisives pour l’avenir de la métropole bordelaise et du Sud-Ouest, Alain Juppé maire de Bordeaux, a rencontré avec les autres élus aquitains ce mardi, Frédéric Cuvillier, ministre chargé des transports, pour lui faire part des fortes inquiétudes suscitées par les conclusions du rapport de la Commission Mobilité 21.
Le report après 2030 de la réalisation des Grands projets du Sud-Ouest, préconisé par la Commission Mobilité 21, à l’encontre des engagements de l’État, remettrait en question la stratégie de développement urbain et économique de Bordeaux. L’opération d’intérêt national Bordeaux Euratlantique, qui prévoit l’aménagement de près de 800 hectares et une nouvelle centralité d’agglomération, est étroitement liée à la vocation de métropole européenne de Bordeaux, au carrefour du Sud Ouest européen avec la LGV SEA Bordeaux-Tours et ses prolongements vers Toulouse et l’Espagne.
Le report des GPSO ferait aussi peser une menace sur l’achèvement des travaux de la LGV Sud Europe Atlantique entre Bordeaux et Tours, qui doit mettre Bordeaux à 2H10 de Paris. En effet les contributions financières des collectivités territoriales de Midi-Pyrénées et du Sud de l’Aquitaine au projet sont conditionnées au respect du calendrier de réalisation des GPSO, en continuité de la LGV SEA. La convention de financement conclue avec l’État prévoit même que celui-ci doit verser des pénalités en cas de retard.
Enfin, le report de la réalisation de la ligne Bordeaux-Hendaye, ligne partiellement mixte voyageurs/fret et permettant de libérer des sillons sur la ligne existante pour les TER, serait contraire aux objectifs de réduction des gaz à effet de serre que la France s’est fixés, conformément à ses engagements internationaux et européens.
Frédéric Cuvillier s’est montré très à l’écoute des arguments d’Alain Juppé et des élus. Il n’a malheureusement pas été en mesure d’annoncer autre chose que la poursuite des études en cours et la prochaine déclaration du Premier Ministre sur le dossier, le 9 juillet.
Ce rendez-vous a conforté Alain Juppé de la nécessité de poursuivre le combat et de demander au Gouvernement de revenir sur ses décisions."


Mardi 2 Juillet 2013

Lu 194 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 29 Novembre 2017 - 17:58 Le "oui" franc et massif de l'Occitanie à la LGV

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com