Boom du revenu, nouveau président à la FNSEA: 2010 l'année des surprises agricoles



Embellie pour les céréales (Ph Arvalis)
Embellie pour les céréales (Ph Arvalis)
Comme l'a dit le nouveau président de la FNSEA Xavier Beulin, "les agriculteurs vont tomber de leur chaise en apprenant la nouvelle". En effet, pour les agriculteurs, la question du revenu c'est comme les nouvelles indications météorologiques: il y a le réel et le ressenti. Et en cette affaire de l'annonce de l'évolution prévisible du revenu agricole en 2010, il est fort à parier que la plupart ne ressentent pas à leur compte en banque, ou à leur porte feuille, le boom détecté par les statisticiens. Les chiffres annoncés, même s'ils ont pour base la chute de revenu des années passées, relèvent du jamais vu.
" Au total, écrit l'INSEE, le revenu net d’entreprise agricole augmenterait de 81,2 % en 2010, après les fortes baisses de 2008 (− 23,6 %) et de 2009 (− 35,3 %). Il resterait toutefois inférieur de 10 % à son niveau de 2007. La baisse du volume de l’emploi non salarié étant estimée à − 2,5 %, le revenu net d’entreprise agricole par actif non salarié augmenterait encore davantage (+ 85,9 %), soit une progression de 84,9 % en termes réels. La volatilité des prix agricoles de ces dernières années induit de fortes variations de ce revenu moyen, mais les différentes branches agricoles ne sont pas touchées de façon identique."
Selon le diagnostic des statisticiens, ce redressement spectaculaire s'explique essentiellement par la hausse conjoncturelle des céréales (+45% du prix du blé,+50% de celui du maïs ), et même par l'amélioration du prix du lait et des autres productions animales. L'analyse de la commission des comptes de l'agriculture est cependant assez évasive en ce qui concerne la viticulture, mais elle pronostique un certain redressement du marché.

L'APCA:"le décrochage se poursuit"

Le revenu agricole dans la tourmente
Le revenu agricole dans la tourmente
L' Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture (APCA) a devancé largement une FNSEA en mutation pour commenter le dossier:
" Avec une progression de 66% du revenu moyen par agriculteur professionnel entre 2009 et 2010, les chiffres pourraient laisser croire à une embellie généralisée! Mais la réalité est malheureusement tout la fois plus nuancée et plus complexe.
Premier élément, et il est de taille : le revenu moyen 2010 se situe à 24 400 € et le décrochage par rapport au revenu moyen des ménages se poursuit.
Deuxième élément : l'instabilité majeure des prix à la production et des intrants, à laquelle le secteur agricole est désormais soumise, oblige à dépasser les effets d'optique des variations annuelles pour considérer les tendances sur plus longue période. Ainsi, le revenu moyen 2010 est inférieur de 11% à celui de 2007.Les écarts entre les différents types de production demeurent et la tendance baissière sur long terme en élevage remet en cause jusqu'à la pérennité de ces productions.
Troisième élément : Ces chiffres illustrent une fois de plus l'impérieuse nécessité de :
- réinventer la régulation des marchés et mettre en place de véritables filets de sécurité pour toutes les productions sans pour autant constituer des débouchés,
- mettre en place une véritable politique de l'élevage qui doit pouvoir s'appuyer sur une meilleure complémentarité entre les filières,
- conforter le pouvoir de marché des producteurs dans la chaîne alimentaire.
C'est tout l'enjeu de la future PAC et nous attendons que les discussions à venirnotamment au sein du Parlement européen aillent plus loin que la Communication présentée en novembre par Dacian Ciolos sur ces points.
"Le rebond de 2010, après 2 années consécutives de baisse importante du revenu, est appréciable. Mais nous ne pouvons nous réjouir ni de l'ampleur des variations qui chaque année fragilise les exploitations agricoles, ni les disparités persistantes entre les filières. Nos agricultures sont largement interdépendantes, et c'est bien une nouvelle démarche entre les filières et toute la chaîne alimentaire y compris jusqu'à la distribution que nous devrons inventer" a déclaré Guy Vasseur, Président des Chambres d'agriculture."
Jeudi 16 Décembre 2010

Lu 1397 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Vendredi 9 Avril 2021 - 16:59 Nuits trop froides en Gironde

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune










Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile