Débat: bière et sodas détrônent le vin


Un des constats de la conférence organisée à la Cité du Vin à Bordeaux


PH DR
PH DR
Le cadre ne se prêtait certes pas à la mise au pilori de la consommation d'alcool et de vin, et c'est une approche empreinte de modération qui s'est manifestée au cours de cette journée d'échanges organisée par la Cité du Vin (Bordeaux). Il est vrai que le thème de cette conférence annonçait d'entrée la couleur:"ni diable, ni bon Dieu". Ce rendez-vous "vin et société" aura notamment permis de dresser un utile état des lieux quant à l'évolution de la consommation des alcools. C'est ce qu'a apporté l'exposé du professeur Marcel Goldberg (INSERM) en présentant les observations effectuées dans le cadre de la "cohorte constances" qui regroupe quelque 217 000 volontaires âgés (au moment de leur intégration) de 18 à 69 ans. On en retient que les jeunes se tournent vers la consommation de bière, mais qu'ils reviennent un peu au vin à l'occasion des repas à la française, ainsi qu'avec l'âge. Ce goût pour la bière conduit à se demander si les actions de modération ne devraient pas se tourner davantage vers celle-ci.
Avec Pascale Hebel (CREDOC) c'est la perception du risque pour la santé qui est analysée. L'alcool était cité en premier -avant le tabac- jusqu'à ce que la COVID lui prenne la place. Inquiétant pour la filière viticole:on associe le risque alcool au risque vin, alors que ce dernier n'est pas la seule boisson à en contenir. L'intervenante note elle-aussi que la consommation de vin diminue bien que l'on se tourne vers les vins de qualité. Les jeunes vont vers les sodas, ce qui ne les empêche pas de céder occasionnellement au alcools forts. Quant aux femmes elles boivent 60% de moins de vin que les hommes. Par ailleurs un intervenant québécois évoquera l'action menée au Québec par Educ'alcool.
Chargé de tirer les conclusions de cette conférence Laurent Degos (ancien président de la Haute autorité de la Santé) constatera lui-aussi que la consommation de vin diminue de génération en génération. Il estime que la modération doit être la règle car "c'est la dose qui fait le poison". Il conviendrait aussi à ses yeux d'approfondir la recherche scientifique pour mieux cerner les effets réels du vin. "Mais le plaisir du vin, il faut aussi en parler". Déterminer également ce qu'apporte l'alcool au vin, savoir si on ne pourrait pas revenir au vin à 11°....
Samedi 30 Janvier 2021

Lu 147 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Lundi 25 Octobre 2021 - 18:11 Sunday Box: la petite boîte magique de Nelly

Jeudi 14 Octobre 2021 - 18:20 La carte du Tour de France femmes avec Zwift

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune







ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile