Des scientifiques de La Rochelle sur la piste des baleines échouées de Calais.



Des scientifiques de La Rochelle sur la piste des baleines échouées de Calais.
Le lundi 2 novembre, au petit matin, 10 globicéphales noirs (Globicephala melas) ont été retrouvés échoués à marée basse sur la grande plage de Calais. Services municipaux, services de l'État (sapeurs-pompiers) et correspondants du RNE (Réseau National Echouages) se sont rapidement mobilisés pour remettre à l'eau et sauver ainsi trois des quatre individus encore vivants au moment de la découverte. Concernant les individus retrouvés morts, l'Observatoire Systèmes d'Observation pour la Conservation des Mammifères et Oiseaux Marins - PELAGIS (Université de La Rochelle/CNRS et coordinateur scientifique du RNE) et l'Université de Liège ont décidé d' envoyer des équipes pour épauler les correspondants locaux du RNE (Coordination Mammalogique du Nord de la France) afin de réaliser les examens, de collecter des prélèvements et tenter d'apporter des informations sur la possible cause de cet échouage.
Les échouages de mammifères marins sur les côtes françaises sont réguliers, plus d'un millier de cas est recensé chaque année par le RNE. Dans la majorité des cas, il s'agit d'animaux morts en mer et échoués de manière isolée après plusieurs jours de dérive, les causes de mortalités sont variées.
L'échouage en masse est un phénomène beaucoup plus rare. Il concerne généralement des espèces grégaires formant des unités sociales stables. Les causes de ces échouages sont multiples, elles peuvent être naturelles comme un accident lié à la topographie et à la marée, ou à une pathologie (virale, bactérienne ou parasitaire) touchant un des individus, entraînant le reste du groupe. Il s'agit des raisons les plus fréquentes dans ce type d'échouage.
La cause peut être également d'origine anthropique, comme une activité humaine ponctuellement bruyante pouvant générer un état de stress et de fuite vers la côte où, des dommages irréversibles sur leur oreille interne provoquant des troubles de l'orientation. Un lien éventuel avec la pollution due au naufrage du Flinterstar devrait être rapidement écarté. L'Observatoire PELAGIS a pris contact avec ses homologues belges et anglais afin de lister les éventuelles activités humaines inhabituellement bruyantes dans la zone ces derniers jours (en dehors des activités régulières comme le trafic maritime).
(D'après le communiqué de l'Université de La Rochelle)
Mardi 3 Novembre 2015

Lu 252 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Dimanche 7 Octobre 2018 - 12:16 Tour Alternatiba: arrivée en force à Bayonne

Mardi 25 Septembre 2018 - 12:31 Agriculture:on récupère en Gironde...

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018