Festival Chopin de Nohant: célébrités et valeurs montantes sous le signe du romantisme

La jeune violoniste Hildegarde Fesneau révélation du Tremplin découverte (vidéo)



La maison de George Sand et la Bergerie Auditorium (Ph Paysud)
La maison de George Sand et la Bergerie Auditorium (Ph Paysud)
Nohant, connue par sa maison de George Sand, est l’un des rares endroits où se produit cette heureuse symbiose entre la littérature et la musique. Les mots ont aussi leur harmonie et leur petite chanson. Lorsqu’ils se marient avec la musique, n’en déplaise à Victor Hugo, l’effet ne peut être que sublime. C’est bien ce que l’on vit à Nohant avec ces concerts littéraires qui mettent en présence un (ou une) pianiste et un récitant (e). Le dernier en date sur le thème du « voyage en mer » rassemblait deux personnes qui se connaissent bien puisqu’il s’agit du frère et de la sœur, Anne et Yann Queffélec. Ce dernier était auparavant l’invité de Jean-Yves Clément pour un échange autour de la littérature et la musique. Ce fut l’occasion de voir la place qu’a toujours tenue celle-ci dans la famille Queffélec, ainsi que le rôle qu’elle peut jouer dans l’éveil des enfants à la culture et à la vie, en particulier à travers le piano.
L’autre point qui a son importance c’est que tout ceci se passe sous le signe du romantisme, qu’il soit littéraire ou musical. Comme l’a dit Yann Queffélec, celui-ci se définit par la libre expression de l’émotion, le libre cours de la sensibilité humaine. George Sand, dont l’âme plane sur Nohant, a ainsi bousculé tradition et convenances au profit des femmes. Pour l’écrivain breton,on aurait tort de croire que le romantisme est un genre suranné. Après une quarantaine d’années où divers auteurs et compositeurs ont voulu s’en débarrasser, il est même de retour. Il faut croire que ce retour passe par le pèlerinage à Nohant puisque l’édition 2014 du Festival Chopin –dont le président est le pianiste Yves Henry- connaît un beau succès.

La révélation 2014:Hildegarde Fesneau

Le Festival Chopin de Nohant est traditionnellement le temple des grands du piano ayant inscrit à leur répertoire des oeuvres qui cultivent l'émotion, en particulier celles de Chopin qui fut le compagnon de George Sand, et celles de Liszt. Mais l'an dernier déjà il avait regardé vers le bel canto et l'opéra en mettant à l'affiche, la jeune soprano franco-nigeriane, Omo Bello. Depuis, celle-ci a connu une rapide ascension vers la célébrité, et elle était réinvitée à Nohant. Cette année le festival s'est ouvert au violon, et a permis de découvrir une jeune violoniste d'à peine 19 ans, Hildegarde Fesneau, déjà un monument de virtuosité qui, elle-aussi est promise à une belle carrière. Accompagnée au piano par Yves Henry, elle a remporté un véritable triomphe à la Bergerie Auditorium de Nohant au terme du feu d'artifice qu'était son interprétation des Airs Bohémiens de Pablo de Sarasate. Elle-aussi devrait emprunter les mêmes chemins que ceux d'Omo Bello. Il faut dire qu'Hildegarde affiche déjà de belles références: Premier prix de plus d’une vingtaine de concours nationaux et internationaux, dont le concours Postacchini où elle remportera en plus le titre « Vainqueur Absolu»
La seconde partie du Festival (à partir du 17 juillet)- Si l’événement est incontestablement le retour d’Ivo Pogorelich à Nohant (récital exceptionnel) où son dernier concert remonte à 1995, les six autres concerts consacrés à Chopin permettront d’entendre la fine fleur du piano international avec Lucas Geniusas (Russie - 2e Grand Prix du concours Chopin de Varsovie 2010), François Dumont (Lauréat du concours Chopin de Varsovie 2005), Natasha Paremski (USA), Pawel Wakarecy (Pologne), Nicolay Khozyainov (Russie), et Pietro De Maria (Italie). Le Festival accueillera aussi Olivia Gay au violoncelle, la soprano Helen Kearns, l’écrivain Patrick Barbier, le musicologue Jean-Jacques Eigeldinger (spécialiste mondial de Chopin), le quatuor à cordes Zaïde, ainsi que les comédiennes Maud Rayer pour un concert/lecture dans la maison de George Sand et Marie Christine Barrault pour une ballade nocturne et littéraire dans le parc du Domaine de George Sand le dimanche 20 juillet.
Le concert de clôture du 23 juillet consacré entièrement à Chopin, sera donné par trois jeunes pianistes en résidence qui participeront aux masterclasses publiques autour du piano Pleyel 1846 de l’époque de Chopin : Charlotte Coulaud, Josquin Otal et Jérémie Moreau (15 ans seulement !)
Jeudi 3 Juillet 2014

Lu 409 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 13 Juillet 2016 - 23:18 Festival de Théâtre de Sarlat:les trois coups

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES














Recevez notre infolettre




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click