L'édition musicale indépendante à la croisée des chemins



Rencontres nationales en Aquitaine (Ph Paysud)
Rencontres nationales en Aquitaine (Ph Paysud)
Les Rencontres Nationales collectivités territoriales et labels indépendants qui se déroulaient à Bordeaux, dont le thème central était l'avenir de la filière, ont mis en évidence le contexte difficile auquel sont confrontés ces structures qui essaient de trouver leur place parallèlement aux "major compagnies". Le changement des temps avec les nouvelles technologies modifie la donne. Faut-il rappeler qu'en huit ans les ventes de musique enregistrée ont été divisées par deux? Un phénomène qui frappe aussi les grands labels. Ce qui se passe sur internet en est, bien sûr, responsable. Il s'agit cependant de s'apprendre à vivre avec et de faire en sorte que la création et la diversité musicale n'en souffrent pas. Pour sa part la région Aquitaine a engagé depuis 2006 une active politique de soutien aux labels de production et d'édition phonographiques indépendants qui se double d'une aide à la FEPPIA (Fédération des Editeurs et Producteurs Indépendants d'Aquitaine). En 2004, l'Aquitaine avait été à l'origine d'une démarche pilote: la Concertation Territoriale des Musiques Actuelles en Aquitaine.
Aujourd'hui la création par le ministère de la Culture d'un Centre National de la Musique peut être perçue comme une chance. Reste à voir comment les acteurs régionaux pourront y devenir éligibles. La journée d'échanges de Bordeaux a montré qu'il peut y avoir divergence sur les orientations, la notion territoriale n'étant pas une dominante dans une telle structure centralisée. On a, en tout cas, longuement échangé sur les dispositifs territoriaux d'aide aux labels, ainsi que sur l'avenir de la filière sans négliger l'aspect de son impact sur la vie des territoires. Un des constats c'est que la filière ne peut vivre uniquement d'aides: il lui faut un public et donc une diffusion amplifiée. On parle d'essai de vente de disques chez les libraires. En Pays de Loire on copie l'alimentaire, et l'on y lance les premières AMAP musicales. Après tout pourquoi pas!....
La politique s'en mêle aussi: Aurélie Filipetti, en charge de la culture dans la campagne de François Hollande et Franck Riester, député UMP,co-auteur d'un rapport sur le sujet devaient apporter leur regard. A suivre...
Lundi 13 Février 2012

Lu 500 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Dimanche 4 Novembre 2018 - 18:40 Gérard Depardieu honoré à La Baule

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018