La filière foie gras face à la hausse des coûts


La profession demande la revalorisation des prix


PH DR
PH DR
Le CIFOG indique que les professionnels de la filière foie gras vont progressivement remettre en place leurs élevages dans les semaines à venir, après plusieurs mois de mise à l'arrêt en raison d'un violent épisode d'Influenza aviaire. Au même moment, ils sont confrontés à une explosion généralisée de leurs coûts de production qui met encore plus en danger leurs entreprises. Dans cette situation critique inédite, ils en appellent à la responsabilité de leurs clients qui pour certains refusent de prendre en compte cette réalité dans les prix d'achat de leurs produits. Face à une conjoncture exceptionnellement haussière des coûts de production, le CIFOG estime que cela met en grand danger une filière déjà économiquement très impactée par la crise sanitaire de la COVID-19 et par le récent épisode d'Influenza aviaire "affaiblissant les entreprises qui font travailler 5 000 éleveurs en France et font vivre près de 100 000 personnes dans les territoires de production."
COÛTS DE PRODUCTION : TOUS LES INDICATEURS SONT AU ROUGE :
• Alimentation animale : alors que l'alimentation des palmipèdes représente 50% du prix de vente d'un animal, les cours des matières premières entrant dans leur composition (maïs, blé, protéagineux) sont au plus haut depuis 2014. L'indice ITAVI qui fait référence en ce domaine affiche une hausse moyenne spectaculaire de +22,3 % sur les 3 premiers mois 2021 par rapport à l'année 2020.
Une situation intenable pour les entreprises de transformation qui ont des contrats indexés sur le coût de l'aliment et le prix de canetons avec leurs éleveurs : ils supportent donc seules ces énormes surcoûts. Pour rappel l'indexation est une pratique généralisée dans la filière depuis longtemps bien avant que la loi EGALIM n'en fasse un principe majeur pour les filières agricoles.
• Prix des emballages : l'ensemble des matières premières (métaux, verre, carton, bois, plastique...) entrant dans la fabrication des emballages connaissent également de très fortes tensions au niveau mondial, allant jusqu'à la pénurie sur certaines d'entre-elles et induisant une augmentation généralisée du prix des emballages entre +10 à +20%.
LE VIOLENT IMPACT DE L'INFLUENZA AVIAIRE S'AJOUTE A CES SURCOUTS :
Le violent épisode d'Influenza aviaire a mis à l'arrêt près de 50% de la production française de canard gras, entraînant de nombreux surcoûts et pertes financières à tous les niveaux de la filière, depuis les accouveurs jusqu'aux transformateurs en passant par les éleveurs et les transporteurs.
La conjonction de l'ensemble de ces facteurs négatifs induit de très importants surcoûts que les entreprises ne peuvent supporter seules dans un contexte économique déjà très détérioré en raison de la crise sanitaire de la COVID-19, de la fermeture des restaurants ainsi que de nombreux débouchés à l'exportation.
Dans ce contexte inédit, les professionnels du foie gras demandent donc de toute urgence à leurs clients de faire preuve de responsabilité et de solidarité en prenant en compte leur demande de revalorisation des prix. Il en va de la survie des éleveurs, des entreprises et de celle de toute la filière .
(D'après le communiqué du CIFOG)
Lundi 26 Avril 2021

Lu 130 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune







ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile