La messe de Beethoven à Bordeaux: quelques instants de paradis



La messe de Beethoven à Bordeaux: quelques instants  de paradis
Selon Romain Rolland, cette Missa Solemnis de Beethoven a été "son chant de la résurrection". Il commença en effet à l'écrire en 1819, période tendue de sa vie, alors que la surdité l'avait atteint et qu'il était confronté à une série de difficultés morales, mais aussi matérielles. Elle est un peu, si l'on peut dire, sortie du même moule que la fameuse 9e Symphonie, et fut d'ailleurs véritablement créée en 1824 au cours du même concert. Cette messe, qui demanda cinq ans de travail à Beethoven fut l'occasion d'un nouveau souffle du compositeur qui s'était fixé pour objectif de la composer pour l'intronisation de son élève et ami l'archiduc Rodolphe, futur cardinal. Comme il arrive souvent aux grands talents il se laissa vite gagner par son génie et l'expression de sa foi catholique, même si, bien que croyant, Beethoven n'était pas un fidèle pratiquant.
Le compositeur devait ainsi produire une oeuvre monumentale, susceptible de recueillir la même estime que celles du même genre de Bach ou de Mozart. Sa messe ne figure peut-être pas cependant de nos jours au rang de ses oeuvres les plus connues. Il est d'ailleurs significatif; comme cela a été dit en préambule au concert de Polifonia , que cette Missa Solemnis n'ait pas été donnée à Bordeaux depuis 1968. On doit donc se réjouir de l'initiative de Polifonia-Eliane Lavail d'avoir remis cette oeuvre au premier plan de l'actualité.

Eliane Lavail:un bouquet bien mérité

La messe de Beethoven à Bordeaux: quelques instants  de paradis
Par conséquent pour beaucoup, cette messe donnée à Bordeaux deux fois -Parc des Sports et Cathédrale Saint-André-aura été une découverte ou une redécouverte. On a pu constater sous les ogives de la cathédrale où étaient réunies toutes les forces chorales et musicales de Polifonia que l'oeuvre mérite bien ses qualificatifs de "solennelle" et de" monumentale". Admirer aussi le courage de la directrice musicale -qui n'en est certes pas à son premier défi- de s'attaquer à un tel morceau de choix qui ne manque pas de difficultés et exige de tous le maximum d'implication. Avec la Missa Solemnis on est, dès le Kyrie, happé par l'univers beethovenien et son phrasé musical que l'on reconnaîtrait entre mille. Cela vous prend, vous emmène au gré des volutes vers les sommets de la sensibilité, avec toujours cette beauté musicale entrainante de règle chez Beethoven. "Avec cette messe, c'est tout ou rien " a écrit quelqu'un. Il est vrai qu'avec elle on est aux antipodes du bonjour tristesse de certaines oeuvres, et que cela peut indisposer ceux qui les préfèrent. En réalité on est pas très loin de la messe de Berlioz donnée dernièrement en ces mêmes lieux. En tout cas, Cathédrale Saint-André Eliane Lavail a su donner l'impulsion nécessaire à l'exécution de l'oeuvre, et le public qui avait rempli le lieu saint s'est situé bien justement côté "tout" et lui a rendu un hommage bien mérité. La forte contribution des solistes (Junko Saïto, Martine Olmeda,, Julien Dran, Cornelius Hauptmann) est elle aussi à souligner. Comme celle de l'orchestre Aquitaine-Hauts de Garonne, et de l'ensemble des choeurs (Ensemble Vocal d'Aquitaine, Choeur Symphonique Polifonia).
(Ce concert était organisé au profit de la Ligue contre le cancer)
Notre vidéo de répétition
Mardi 18 Mai 2010

Lu 1495 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Dimanche 4 Novembre 2018 - 18:40 Gérard Depardieu honoré à La Baule

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018