La pauvreté frappe le Lot-et-Garonne et des départements du Sud



Source:rapport ONPES-Clicquer sur la carte
Source:rapport ONPES-Clicquer sur la carte
L'ONPES (Observatoire National de la Pauvreté et de l'Exclusion Sociale) vient de remettre son septième rapport à Mme Bachelot-Narquin, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale. Ce rapport souligne une lente tendance à l’augmentation de la pauvreté en France depuis 2004, qui touche en 2009 près de 8,2 millions de personnes, soit 13,5 % de la population, augmentation moins marquée cependant que dans d’autres pays européens. L'Observatoire estime cependant que "l'accentuation de la précarité en emploi, la réévaluation partielle des minima sociaux, laissent présager une poursuite de l’augmentation de la pauvreté". On peut noter aussi que l'état des lieux porte sur 2009, et que il est peu probable que la situation se soit améliorée les deux années suivantes. L'ONPES considère que "la crise actuelle ne doit cependant pas être un motif pour réduire l’effort mené par la France en matière de lutte contre l’exclusion."
Comme on le voit sur la carte ci-contre, le Lot-et-Garonne et plusieurs départements du Midi affichent des taux de pauvreté de 20% ou plus. Celle-ci frappe des zones ubaines, mais aussi des zones rurales. L'ONPES remarque: "la pauvreté dans les zones rurales doit constituer un point de vigilance. Le taux de pauvreté monétaire à 60 % en zone rurale est de 14,4 % en 2008, bien audessus de son niveau en zone urbaine (12,7 %). Les régions les plus touchées sont la Picardie où il atteint 16 %, la région PACA (16,2 %), le Limousin (17,8 %), le Nord- Pas-de-Calais (18,2 %), le Languedoc-Roussillon (18,9 %) et la Corse (23,1 %). La précarisation dans les zones rurales n’est pas un phénomène isolé. Plusieurs études récentes montrent que la pauvreté dans les zones rurales se développe en France mais aussi en Europe".
LE CRITERE DE MESURE
L'Observatoire fournit l'explication suivante: L’INSEE, comme Eurostat, mesure la pauvreté monétaire de manière relative à partir d’un seuil de pauvreté déterminé par rapport à la distribution des niveaux de vie de l’ensemble de la population. Eurostat et les pays européens utilisent en général un seuil à 60 % du revenu médian par unité de consommation. La France privilégie également ce seuil, mais publie des taux de pauvreté selon d’autres seuils (40 %, 50 % ou 70 %), conformément aux recommandations du Conseil de l’Europe de 2001.

Jeudi 29 Mars 2012

Lu 1165 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune










Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile