Le Musée du tabac pièce de choix du patrimoine bergeracois


Dans le cadre des Journées du Patrimoine 2010, en présence du maire D. Rousseau, du conseil municipal et de nombreuses personnalités a eu lieu l’inauguration de nouvelles salles du Musée du Tabac de Bergerac et de la présentation d’une rétrospective consacrée à l’histoire culturelle du tabac et de ses usages, grâce à une importante donation de la Seita, filiale du Groupe Imperial Tobacco.


Inauguration par le Maire D. Rousseau et F. Ruet  de la nouvelle entrée du Musée
Inauguration par le Maire D. Rousseau et F. Ruet de la nouvelle entrée du Musée
Une nouvelle entrée et un nouvel espace spécialement aménagé abrite maintenant, à Bergerac, cette collection riche de 521 pièces, dont plus de 300 objets du tabac datant des XVIIIème et XIXème siècles. L’occasion de redécouvrir ce musée d’intérêt national unique en France, situé au coeur de la capitale du tabac. Ancré dans la vie quotidienne des Français, le tabac accompagne depuis toujours la société de par son héritage artistique, culturel et industriel. Pots et râpes à tabacs, pipes de toutes origines aux fourneaux sculptés, tabatières et autres articles de fumeur datant des XVIII et XIXème siècles, ouvrages anciens et tableaux de genre… Témoins des modes de consommation du tabac au fil de l’histoire, ces 521 pièces uniques, réunies pendant près d’un demi-siècle par la Seita, sont aujourd’hui léguées au Musée du Tabac de Bergerac depuis mai dernier par Imperial Tobacco. La bibliothèque s’enrichit de 45 ouvrages prestigieux dont une anthologie du 16ème siècle sur les plantes, trois volumes originaux de 1784 de l’administration des finances de la France de Necker, dont l’esprit souffla si fort sur les Etats Généraux de 1789, prélude à la Révolution, La Comosgraphie universelle ouvrage en 2 volumes d’André Thevet, datant de 1575, celui à qui l’on doit le développement de la culture du tabac en France et plus particulièrement à Clairac (L&G) et de nombreux autres ouvrages qui ne manqueront pas d’intéresser les historiens. Mise en valeur dans un nouvel espace, l’exposition permanente issue de la donation Seita est présentée pour la première fois dans le cadre des Journées du Patrimoine. « Avec cette donation de premier ordre, notre musée voit ses collections s’enrichir et retrouve une seconde jeunesse », déclare Bernard Clergeot, conservateur du Musée du Tabac de Bergerac. «La municipalité de Bergerac a en effet investi plus de 60 000 euros dans une nouvelle scénographie pour accueillir la donation. Ces deux salles rénovées préfigurent le nouveau Musée d’Anthropologie du Tabac. Entièrement réaménagé, notre musée s’inscrit dans la pérennité et pourra ainsi devenir le lieu international de référence dans son domaine en enrichissant le patrimoine bergeracois »

Une volonté de préservation

B. Clergeot, Conservateur accueillant les personnalités dans la nouvelle salle d’accueil.
B. Clergeot, Conservateur accueillant les personnalités dans la nouvelle salle d’accueil.
En dépit des diverses des restructurations il demeure une réelle volonté de préserver le patrimoine du tabac en France. Consciente de la valeur de son patrimoine séculaire, la Seita-Imperial Tobacco a souhaité le conserver en France, dans un lieu historique et significatif où elle est implantée de longue date. « Nous avons toujours entretenu des relations privilégiées avec le Musée du Tabac de Bergerac, notamment en lui prêtant des objets dans le cadre d’expositions temporaires. En tant que donateurs, nous sommes très heureux de contribuer à son évolution et de participer à cet événement », souligne Suzanne Ouguergouz, Responsable du patrimoine du Groupe Imperial Tobacco pendant dix ans. L’histoire de la ville de Bergerac reste intimement liée au tabac dont elle tire sa notoriété, avec notamment l’Institut du Tabac, pôle de recherche de renommée internationale. Au coeur de la principale région tabacole de France, l’Institut du Tabac de Bergerac est en effet le seul centre de recherche européen entièrement consacré à la plante de tabac et à sa production. Créé en 1927, il a pour mission d’améliorer la qualité du tabac par la recherche de nouvelles variétés. Grâce au Musée et à l’Institut, la ville de Bergerac s’impose plus que jamais comme la capitale française du tabac.


Le Musée: 60 ans d'histoire

L’inauguration du 1er musée du tabac le 4 septembre 1950 (archives Seita Bergerac)
L’inauguration du 1er musée du tabac le 4 septembre 1950 (archives Seita Bergerac)
C’est en 1950 que dans un but de décentralisation, la direction des Musées de France a installé en province des musées spécialisés traitant d’un sujet donné tel que le vin à Beaune, la Chasse à Giens, en faisant une part non seulement à l’Art, mais aussi à l’histoire et la technique. C’est dans le cadre de ce programme qu’a été crée à Bergerac le Musée du tabac dont l’inauguration a eu lieu le 4 septembre 1950. A cette époque le musée était installé dans une salle d’environ 400 m² au 2ème étage de l’actuel hôtel de ville.
- En 1983, le musée s’installe dans la maison Peyrarède au cœur des vieux quartiers de Bergerac. La maison Peyrarède, également appelée château Henri IV, donne sur la place du feu et sur la rue de l'ancien pont, cet hôtel fut bâti au XVIIe siècle par une famille de riches bourgeois, les Peyrarède. Unique en Europe, le musée du Tabac de Bergerac, d'Intérêt national, retrace 3000 ans d'histoire et de civilisation au travers de collections exceptionnelles. L'histoire culturelle du tabac est développée à travers quatre salles d'exposition permanente.
- En 2010, l’inauguration de deux salles rénovées comme l’ont souligné le Maire D.Rousseau,et F. Ruet adjoint en charge du Patrimoine, préfigurent le nouveau Musée d’Anthropologie du Tabac, Musée des Civilisations. Elles présentent un choix raisonné du don exceptionnel de la Seita dont une bibliothèque ancienne et moderne, une médiathèque et un herbier. Complétant ainsi de nombreuses acquisitions (subventionnées par le Fonds régional d’acquisition des Musées), des legs et dons divers depuis 25 ans. Cet événement va permettre au musée d’Intérêt National du Tabac de Bergerac de devenir « le » lieu international de référence dans son domaine en enrichissant le patrimoine Bergeracois. Notons que le musée que l’on découvre a été conçu et réalisé par les services de la Ville de Bergerac en partenariat avec plusieurs entreprises locales. Un budget de 60 000 Euros et trois mois de chantier ont permis la réalisation de ces deux premières salles.
Samedi 18 Septembre 2010

Lu 2986 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018