Le Sénat ouvre la chasse au loup dans des zones d'exclusion


La proposition de loi adoptée contre l'avis du gouvernement


Montage ph Eleveurs Montagne/Ministère Env
Montage ph Eleveurs Montagne/Ministère Env
Les sénateurs ont été sensibles ce mercredi aux craintes se rapportant à l'avenir du pastoralisme à l'occasion du débat autour d'une proposition de loi présentée par le sénateur RDSE de la Lozère Alain Bertrand et qui, au départ, visait à créer "des zones d'exclusion pour le loup". Les discussions en commission ont cependant conduit à remplacer ces termes par des "zones de protection renforcée contre le loup" . En gros, bien que le loup fasse partie des espèces protégées par les directives européennes, il s'agit d'utiliser une dérogation afin de pouvoir détruire cet animal lorsqu'il compromet le pastoralisme, comme c'est le cas dans le sud-est de la France. Ainsi que le souligne Stéphane Mazars, sénateur de l'Aveyron, "l'aggravation rapide de la situation démontre que ces règles ne suffisent pas. En 2011, on a enregistré 1 415 attaques, faisant 4 920 victimes : c'est très conséquent pour les territoires concernés, et dans une région comme Provence Alpes Côte d'Azur, le nombre d'attaques a bondi de 30 % en un an. Or, pour 2012, le ministère n'a autorisé que 11 prélèvements, et seulement 5 loups ont été effectivement tués ; encore, les prélèvements organisés n'ont-ils tué que deux loups, avec lesquels on a comptabilisé deux carcasses trouvées et un loup abattu par un berger en légitime défense."
Quant à l 'État il a dépensé 1,6 million d'euros pour indemniser les éleveurs, soit trois fois plus qu'en 2004, "et près de 8 millions ont été consacrés à la prévention, pris en charge pour moitié par l'Union européenne". Les zones de protection renforcées, délimitées par arrêté préfectoral, en fonction des réalités locales, permettraient d'éliminer les carnassiers en surnombre, sans, selon les porteurs de la proposition, remettre en cause la protection de l'espèce.

La proposition adoptée

France Nature Environnement ne partage pas cette analyse. Dans une lettre ouverte, l'organisation écologiste affirme en effet:
"Le loup est une espèce très mobile, et la création de "zones de protection renforcée contre le loup" ne ferait que renforcer la i[pression de l'espèce sur les territoires voisins non "zonés"... à moins que l'objectif - et la logique sous-jacente à cette proposition - soit qu'un maximum de ces territoires soient définis comme "zones de protection renforcée", auquel cas pour le moins le « maintien, dans un état de conservation favorable, des populations des espèces concernées dans leur aire de répartition naturelle » (termes de la Directive) ne serait plus du tout garanti, et par conséquence ce type de disposition serait contradictoire avec le cadre réglementaire".
FNE avait demandé aux sénateurs de ne pas soutenir la proposition de loi . Elle a été longuement débattue ce mercredi par les Sages. Ceux-ci n'ont pas suivi la position du gouvernement représenté par la ministre de l'Ecologie Delphine Batho qui a jugé le texte inadapté. Celui-ci a été approuvé par les sénateurs par 208 voix contre 131. Reste cependant à voir ce que fera maintenant le gouvernement.

UN NOUVEAU PLAN LOUP
Le gouvernement et le groupe national "loup" ont présenté un nouveau plan qui, selon le sénateur de la Lozère Alain Bertrand, tient compte de la proposition de loi adoptée par le Sénat, notamment en reconnaissant le droit aux éleveurs de défendre leurs troupeaux dans certaines condition. Néanmoins il estime que la proposition de loi -qui doit maintenant être examinée par les députés- reste d'actualité
Mercredi 30 Janvier 2013

Lu 338 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives











Recevez notre infolettre




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018