Le chêne premier souci des tonneliers



PH DR
PH DR
Les professionnels de la tonnellerie ont exprimé leurs préoccupations à Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l'Artisanat et du Tourisme, en visite à la Tonnellerie Bel Air à Cénac (33). Elle y a été accueillie par Benoit Caron, directeur de la Tonnellerie Bel Air, Jean-Luc Sylvain, président de la Fédération des Tonneliers de France, et François Witasse, président du Syndicat régional des Maîtres Tonneliers du Sud-Ouest.
Après une visite de l’entreprise, qui a permis à la Ministre de découvrir le process de fabrication d’un fût et plus globalement le métier de tonnelier, les représentants de la filière merranderie-tonnellerie ont échangé avec elle sur les enjeux de la profession, dans le cadre d’une table ronde à laquelle participaient également des vignerons et des élus locaux.
Jean-Luc Sylvain et François Witasse ont rappelé à Olivia Grégoire que la filière merranderie-tonnellerie joue un rôle de premier plan dans l’univers viti-vinicole international.
« Véritables produits « haute couture », les fûts de chêne français restent la référence de l’excellence et sont n°1 dans le monde ».
Jean-Luc Sylvain et François Witasse ont ensuite expliqué à la Ministre que l‘approvisionnement en chêne constitue une préoccupation majeure pour la profession.
Les entreprises de la filière sont fortement dépendantes des forêts domaniales et communales, puisque plus de 50% de leurs approvisionnements en chêne français proviennent de bois produits et commercialisés par l’Office National des Forêts (ONF). Or ces dernières années sont marquées à la fois par une baisse de disponibilité de la matière première et par sa forte exportation, principalement vers l’Asie. Cela induit une hausse considérable de la valeur marchande du chêne français qui a doublé en 2 ans, risquant à terme de mettre en péril l’élevage traditionnel en fût.
« Un tiers de ce chêne quitte l’Union européenne et prive ainsi la profession d’une ressource à laquelle elle apporte pourtant une forte valeur ajoutée » complète Vincent Lefort, président du Syndicat des Mérandiers de France.
Et pourtant, malgré ses nombreuse requêtes, la filière merranderie-tonnellerie a été exclue de l’Accord « Chêne » signé en février 2022, ce qui n’a pas manqué de surprendre la Ministre. « Une situation d’autant plus incompréhensible qu’elle est le premier client en valeur de l’ONF », commente François Witasse.
Olivia Grégoire s'est engagée à partager les préoccupations des professionnels avec ses collègues de l’Agriculture et des Finances, dont la filière dépend également. Des rendez-vous devraient être calés prochainement. "Et nous espérons que nos préoccupations seront enfin prises en compte" soulignent les responsables.
Samedi 17 Juin 2023

Lu 115 fois


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 21 Février 2024 - 19:13 Les agriculteurs girondins invitent et expliquent

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune | Brèves 2





Le cirque Petites Natures à Bordeaux

Le Bruit à l'honneur. Vos oreilles n'en croiront pas vos yeux...

23/01/2024

ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile