Le gâteau des rois en folie: et pourtant la couronne n'est pas d'or!



Un gâteau à 10 euros (Ph Paysud)
Un gâteau à 10 euros (Ph Paysud)
Le gâteau, la galette, des rois sont-ils devenus en cette 2011e année qui a suivi l'avènement du Christ, un plaisir de roi et de riche? Un simple regard sur les vitrines porte à le penser. Une rapide enquête faite à Bordeaux et dans le sud-ouest révèle, certes, le grand écart des prix, lesquels varient sans doute selon la qualité du produit et selon la catégorie de commerce, mais surtout la flambée des tarifs, laquelle est de toute évidence favorisée par la présence de l'euro. Il serait intéressant que quelqu'un soit en mesure de nous citer les prix de la pâtisserie qui marque la fête de l'Epiphanie par exemple en 2001, l'année qui a précédé la mise en circulation de la monnaie unique européenne. Il est à parier que les chiffres libellés en francs ne diffèreraient pas tellement de ceux d'aujourd'hui affichés en euros. Il s'agit certes de comparer ce qui est comparable, c'est-à-dire pour ce qui nous concerne, le gâteau des rois brioché tel qu'on l'aime dans le sud-ouest de la France. Ce qui ne signifie pas que les gourmands de nos régions rejettent la galette feuilletée et "frangipanée". En ce qui nous concerne nous avons relevé des prix en région bordelaise qui concernent le gâteau des rois brioché pour six personnes, avec couronne, vendus en boulangerie ou pâtisserie artisanale. Ils vont de 7,50€ à 12,50€. Si l'on veut s'informer de la valse des étiquettes, il vaut mieux se rendre dans les boutiques que les interroger par téléphone. Pour ce qui est de l'une des pâtisseries les plus cotées d'Agen, la vendeuse refuse ainsi de nous communiquer des prix en l'absence de la patronne... Une prudence qui en dit long! Dans ces conditions la grande distribution a beau jeu d'afficher des prix largement inférieurs, puisque se situant autour de 5 ou 6 euros. La galette parisienne n'étant pas en reste, le consommateur moyen commence à trouver l'addition un peu trop magique pour l'artisan. Les échanges vont bon train sur le Net, certains ayant même envisagé de boycotter la galette trop chère. La parisienne semble parfois atteindre les 20€ ou plus. Comme pour d'autres articles à "petits prix", l'euro, en dissimulant le prix en francs, et donc la valeur réelle, est une aubaine pour le fabricant. Car enfin, serions nous prêts à payer sans rechigner, un gâteau ou une galette des rois pour six, 80 ou 130 francs? Ni la couronne, ni la fève ne sont tout de même en or! Le débat est ouvert.
Aussi est-il peut être plus astucieux de sa la mitonner soi même cette fameuse galette. Notre amie Chantal a justement eu la bonne idée d'en proposer une ces jours-ci. Découvrez-là ci-contre dans notre "coin des gourmets", ou en cliquant ICI
Samedi 8 Janvier 2011

Lu 1541 fois



Tags : folie, galette, gateau, or, prix, roi
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 16:58 Les nouveaux objectifs de Terres du Sud

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES










A voir sur France3 Nouvelle-Aquitaine

A voir sur France3 Nouvelle-Aquitaine
France 3 Nouvelle-Aquitaine a réalisé deux productions autour de la création de l'Opéra de Limoges "De cendre et d'or", et propose de découvrir le documentaire inédit "De cendre et d'Or, une odyssée musicale" et la captation du spectacle musical, réalisée du 29 juin au 1er juillet 2017, depuis l'Opéra de Limoges. Diffusion les 18 et 23 décembre après Soir3

13/12/2017


Recevez notre infolettre





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com