Le plaidoyer des PME de l'agroalimentaire



Jérôme Foucault président de l'ADEPALE
Jérôme Foucault président de l'ADEPALE
Les PME et ETI (Entreprises de taille intermédiaire) de l'industrie alimentaire, réunies sous la bannière de l'ADEPALE (Association de Produits Alimentaires Elaborés) viennent de rappeler le rôle essentiel qu'elles jouent en matière économique, vie des territoires et d'emploi. Des atouts qui sont soulignés par une étude commandée au cabinet Berger, alors que le gouvernement vient de lancer une réflexion sur l'avenir du secteur à l'horizon 2040. Ces entreprises entendent y conforter leur place et à cet effet l'ADEPALE formule 10 propositions.
Elles sont 3 000 en France et contribuent à hauteur de 64 % des emplois du secteur agroalimentaire et 57 % de son chiffre d’affaires. Elles transforment plus de 50 % des productions agricoles et aquatiques françaises. Au cœur des territoires, elles emploient 286 000 collaborateurs qui vivent à proximité des sites de transformation et contribuent à la vie locale. Elles représentent 112 milliards d’euros de chiffre d’affaire. Ces entreprises assurent des ressouces à plus de 600 000 foyers, soit deux fois plus que le secteur automobile.
Cependant malgré des taux d'investissement supérieurs aux grandes entreprises, elles peinent à s'autofinancer, ce qui les empêche de rivaliser sur le plan technique et technologique. En difficultés face aux défis de décarbonation, de digitalisation et de modernisation de leur appareil productif, elles doivent faire face à 15 milliards d’euros de besoins d’investissements supplémentaires d’ici 2050 pour répondre aux objectifs de la Stratégie Nationale Bas Carbone. Parallèlement, elles sont confrontées à un déficit d’attractivité croissant de leurs métiers. Implantées en milieu rural, elles ont des difficultés à recruter les personnels nécessaires.
D'autre part, confrontées au marché, à la concurrence des grandes entreprises, aux difficiles négociations avec la distribution, elles subissent des marges réduites, loin des 48% cités par l'INSEE, Et bien que subissant des charges de fonctionnent supérieures de 10% à leurs concurrents étrangers. elles demeurent ancrées dans les territoires en gardiennes du patrimoine.

Les 10 propositions de l'ADEPALE

1. Gouvernance et pilotage dédiés : renforcement de la représentation des PME et ETI au sein des instances de gouvernance (Comité Stratégique de Filière, Conseil National de l’Industrie).
2. Concrétisation du fonds public/privé IAA : annoncé par le Gouvernement, le plan de soutien aux industries agroalimentaires doit être opérationnalisé pour financer les transitions des PME/ETI de l’alimentation.
3. Création d’un fonds de soutien à la décarbonation : 200 millions d’euros sur 3 ans pour les PME et ETI alimentaires afin d’amorcer la relance des investissements estimés à 15 milliards d’euros d’ici 2050
4. Élaboration d’une liste « French Food PME / ETI » : sélection de PME/ETI de l'IAA pour renforcer leur visibilité et attirer les investissements sur le modèle de la French Tech (Next40, GreenTech, AgriTech)
5. Simplification des guichets d’aide et adaptation des taux de subventions selon les capacités d’investissement des différents secteurs.
6. Régionalisation du Plan France 2030 : renforcement du rôle d'accompagnement des régions pour les PME/ETI de l'IAA.
7. Adapter et développer les compétences aux transitions écologiques et numériques et pourvoir aux besoins de main-d’œuvre des entreprises
8. Renforcement de la coopération entre PME/ETI, recherche scientifique et enseignement supérieur : lancement de plateformes de recherche et d’innovation pour répondre aux enjeux de la transition alimentaire.
9. Partage d’expérience sur l'innovation aux transitions : faciliter l’accès aux aides publiques et le partage d’expériences entre ETI et PME.
10. Actualisation des seuils caractérisant les PME : réviser les seuils de définition des catégories d’entreprises au niveau européen pour intégrer l’inflation.
Mercredi 29 Novembre 2023

Lu 88 fois


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Dimanche 25 Février 2024 - 19:45 Le vignoble girondin réduit de 8 000 à 12 000ha

Dimanche 25 Février 2024 - 14:58 Le plan souveraineté en élevage du Gouvernement

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune | Brèves 2





Le cirque Petites Natures à Bordeaux

Le Bruit à l'honneur. Vos oreilles n'en croiront pas vos yeux...

23/01/2024

ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile