Les agriculteurs de Lot-et-Garonne suspendent le versement des redevances à l'Agence de l'eau


Une réponse, selon la profession, à l'abandon du projet de Sivens et à "la trahison" des Pouvoirs publics


L'Intersyndicale des agriculteurs de Lot-et-Garonne annonce dans une lettre ouverte à l'Agence de l'Eau Adour-Garonne que la profession va suspendre le versement des taxes afférentes à l'irrigation. Elle en donne les raisons dans ce courrier dont nous reproduisons un large extrait:
"Par la présente, nous vous signifions notre intention de suspendre le paiement de la redevance relative au prélèvement d'eau d'irrigation au cours de la campagne 2014. Divers événements intervenus ces derniers mois nous poussent à agir de la sorte. Le fiasco de Sivens qui ne verra jamais le jour, quoi qu'en disent les autorités et les politiques, consacre l'impuissance et l'irresponsabilité du pouvoir et de l'Administration.
Dans ce dossier, l'un et l'autre n'ont pas respecté le choix de la majorité, se sont couchés devant une minorité d'anarchistes. En conséquence, aucun autre projet de stockage d'eau de l'hiver pour l'été ne verra le jour avant plusieurs décennies, au vu de la complexité des dossiers à monter.
De fait, l'État et la Région rompent leurs engagements à accroître les capacités de stockage d'eau de 60 millions de mᶟ à l'horizon 2020 sur le bassin Adour-Garonne. Pour preuve, nous avons l’exemple même sur notre département avec le projet de Caussade (bassin versant du Tolzac) qui est à ce jour bloqué (1ère tranche d’étude financée et 2ème tranche en attente) suite au revirement de situation du projet de Sivens. Cette retenue de réalimentation issue d’un PGE datant de 2011 n’est plus éligible en l’état aux financements de l’Agence de l’Eau dont les conditions d’attribution ont changé trois fois en trois ans. Dernier blocage en date, l’élaboration du projet de territoire, qui se résume à un PGE amélioré, long, coûteux et sans doute inutile (.....)
"Les agriculteurs sont prêts à participer au financement de projets structurants. L'immobilisme dans ce domaine, la frilosité des responsables politiques, administratifs et des institutions n'a que trop duré. L'avortement du projet de Sivens est vécu par les agriculteurs que nous sommes comme une réelle trahison, tellement ce projet avait été pensé de très longue date, sa pertinence incontestable.
De plus, l'empilement des organismes (SMEAG, Agence de l’eau, VNF, etc.) faisant de l'eau une source de financement de leurs activités aux travers des taxes qu'ils nous infligent est devenu insupportable, incompréhensible, trop cher. En citoyens responsables, nous avons le devoir d'agir pour faire réagir par le seul moyen qu'il nous reste aujourd'hui, puisque toute discussion est devenue inutile: le refus de paiement de la somme que vous nous réclamez.
"Nous exigeons des engagements fermes, définitifs, clairs, limpides, de la part de votre institution, des responsables politiques, de l'Administration quant à vos actions futures en faveur du stockage de l'eau. Que tout soit remis à plat, et le nombre d'organismes sangsues inutiles et dispendieux, éliminés. À ces conditions, notre contribution reprendra"

La lettre est signée de Serge Bousquet-Cassagne, président de la chambre d'agriculture, Jean-Luc Poli, président de la FDSEA, Patrick Franken, président de la Coordination Rurale, Joël LLoret, président de SDCI47, Benoît Parisotto, président de JA 47
Mardi 21 Juillet 2015

Lu 474 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 16:58 Les nouveaux objectifs de Terres du Sud

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES










A voir sur France3 Nouvelle-Aquitaine

A voir sur France3 Nouvelle-Aquitaine
France 3 Nouvelle-Aquitaine a réalisé deux productions autour de la création de l'Opéra de Limoges "De cendre et d'or", et propose de découvrir le documentaire inédit "De cendre et d'Or, une odyssée musicale" et la captation du spectacle musical, réalisée du 29 juin au 1er juillet 2017, depuis l'Opéra de Limoges. Diffusion les 18 et 23 décembre après Soir3

13/12/2017


Recevez notre infolettre





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com