Les aides du Ségur de la santé en Nouvelle-Aquitaine



Carte ARS Nouvelle-Aquitaine-cliquer pour agrandir
Carte ARS Nouvelle-Aquitaine-cliquer pour agrandir
L'ARS Nouvelle-Aquitaine vient de rendre publiques les retombées en Nouvelle-Aquitaine des dispositions gouvernementales du Ségur de la santé. L'objectif de ce plan est de:
-transformer les métiers, et revaloriser les soignants ;
-définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service de la qualité des soins ;
-simplifier les organisations et le quotidien des équipes médico soignantes ;
-fédérer les acteurs de la santé dans les territoires au service des usagers.

La stratégie régionale proposée s’appuie sur les trois priorités nationales (structuration de l’offre de soins, santé publique et soutien à l’autonomie, développe-ment durable), dans lesquelles seront particulièrement encouragés les projets permettant :
- la transformation de l’offre de santé en tenant compte : du maillage territorial des soins et des accompagnements de proximité ;
- le développement d’équipes médicales pluridisciplinaires ;
- l’amélioration de l’accès territorial aux soins, en particulier en ouvrant l’hôpital sur son territoire, en développant l’offre de soins ambulatoire et médico sociale, en renforçant la logique de parcours et en accompagnant les évolutions du numérique en santé, en particulier dans les territoires les plus en difficulté en matière de démographie médicale.
On ne parle pas cependant, pour ce qui est de la couverture santé des territoires, de création ou de réouverture de maternités, mais de "maison de naissances " de droit commun , et de développement des unités d'hospitalisation de jour "mère bébé".
Quoi qu'il en soit il est annoncé 1,292 milliard d'euros pour soutenir les établissements sociaux et médico-sociaux en Nouvelle-Aquitaine.
Le travail de plus de 165 000 soignants va se trouver ainsi revalorisé.
On note que 120 établissements se partageront 684 millions d'euros dans le cadre des projets structurants, et que 367 millions sont consacrés à la restauration des marges.

Regard sur des projets soutenus

  • Le CHU de Bordeaux va bénéficier de 326 M€ de subvention dont 290 M€ au titre des projets structurants.Il va pouvoir financer plusieurs chantiers de modernisation dans le cadre de son programme « Nouveau CHU ». Ce projet prévoit 11 opérations immobilières d’envergure, 90 000 m2 de constructions neuves et 90 000 m2 de réhabilitations. Un enchaînement d’opérations étroitement liées permettront de structurer des circuits de patients non programmés et relevant de soins critiques et de poursuivre le développement des circuits patients en ambulatoire en prenant appui sur les plateaux techniques. Le budget global du projet est de 1 milliard d'euros.
  • L'institut Bergonié reçoit 5 M€ au titre des projets structurants, + 4 501 928 € au titre de la restauration des marges,+ 524 000 € au titre de « Investir au quotidien.L’établissement nécessite la réhabilitation de la tour d’hospitalisation principale regroupant actuellement l’ensemble de l’activité de médecine. Erigée dans les années 70, elle nécessite une importante mise aux normes pour garantir la sécurité à long terme de tous en réunissant les conditions du développement de l’hospitalisation de jour.
  • Le Centre hospitalier Agen-Nérac obtient 14 000 000 € au titre des projets structurants, + 7 000 000 €au titre de l’aide régionale FIR, + 9 893 669 € au titre de la restauration des marges. Le projet immobilier prévoit des unités d’hospitalisation de 24 lits, plus performantes, la restructuration du service des urgences, l’amélioration du confort des patients, mais aussi de la sécurité incendie, des performances énergétiques, techniques et le développement durable de l’ensemble des sites du centre hospitalier.
  • Le Centre hospitalier Jean Leclaire à Sarlat a une subvention de 6 801 153 € au titre de la restauration des marges+ 374 000 € au titre de « Investir au quotidien »+ 1 158 000€ au titre de le réduction des inégalités de santé. Cela représente « une bouffée d’air pour le renouvellement courant de matériels techniques chers essentiels pour un établissement MCO (médecine, chirurgie, obstétrique) comme le nôtre » d’après Mme Rousselot-Soulière, directrice déléguée. Le CH va pouvoir par exemple renouveler une ambulance pour son SMUR pour un montant de 90 000 €.
  • Bergerac :Clinique Pasteur: 1 000 000 € au titre des projets structurants- Centre hospitalier:12 018 778 € au titre de la restauration des marges+ 612 000 € au titre de « Investir au quotidien », + 660 000 € au titre de réduction des inégalités de santé. Le centre hospitalier de Bergerac et la clinique Pasteur ont pour projet de créer une filière chirurgicale mixte (publique-privée) regroupée sur un même plateau technique.
Vendredi 3 Décembre 2021

Lu 79 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Jeudi 9 Décembre 2021 - 18:00 Le gouffre de Padirac recrute et communique

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune







ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile