Les maïsiculteurs ont besoin de produire plus



Divers épis de maïs (Ph AGPM)
Divers épis de maïs (Ph AGPM)
Si la maïsiculture a connu des beaux jours sur les marchés, en particulier dans le sud-ouest, ce n'est pas le cas ces temps-ci. D'autant qu'elle n'est encouragée ni par la PAC, ni par l'application nationale de celle-ci. Pour faire face la profession ne voit pas d'autre issue qu'augmenter la production et la productivité. C'est ce qu'elle exprime à travers le communiqué suivant:
"Le Conseil d’Administration de l’AGPM, réuni le 30 juin, a souligné les grandes difficultés économiques des producteurs de maïs, pris en étau entre prix bas, sans perspective majeure de progression à l’échelle mondiale, et des charges élevées dans un contexte de baisse des DPU.
Cette situation peut être maîtrisée mais à la double condition d’augmenter la production et de sécuriser les revenus.
L’AGPM demande donc à nouveau un accès plus large aux facteurs de production qui passe en particulier par :
• un stockage de la ressource en eau, première condition de réalisation du rendement des cultures végétales et meilleure assurance pour les cultures, en particulier face aux changements climatiques annoncés.
• un accès à plus d’innovation dans les semences et dans les solutions phytosanitaires, indispensables pour protéger nos cultures et assurer une production de qualité.
A ce titre, il est fondamental que le plan ECOPHYTO II, qui sera bientôt publié, reste réaliste et pragmatique dans ses objectifs.
L’AGPM salue également les efforts faits sur les dispositifs d’assurance mais souligne leur insuffisance pour garantir le revenu des maïsiculteurs et insiste sur la nécessité de progresser sur le volet fiscal pour favoriser une épargne mobilisable plus facilement en cas d’aléas.
« La productivité est une notion majeure du développement durable pour satisfaire tous les enjeux alimentaires, climatiques, énergétiques et le maïs y a une carte à jouer » a dit Daniel Peyraube, Président de l’AGPM"

Vient de paraître:l'irrigation une chance pour l'agriculture française"

Les maïsiculteurs ont besoin de produire plus
L'AGPM communique:
"En cette période estivale, nous mesurons à quel point la production agricole est soumise aux caprices du climat. La pratique ancestrale de l’irrigation demeure la meilleure des assurances récolte, mais à chaque épisode de sécheresse, cette dernière subit son lot de remises en cause. Dans un pays comme la France, qui ne manque pas d’eau, une politique ambitieuse de gestion de la ressource a du mal à s’imposer. C’est dans ce contexte, que nous avons le plaisir de vous présenter le deuxième épisode de notre série « Les experts maïs » : L’irrigation : une chance pour l’agriculture française.
Cette brochure replace l’irrigation dans le cadre de l’histoire et de la géographie, puis dans la situation française. Elle souligne les atouts du maïs, les marges de progrès en matière de gestion de l’eau et les apports du progrès génétique. L’irrigation ressort comme une source d’emplois et de richesses au service de la durabilité de notre agriculture.
Cette brochure gratuite est téléchargeable sur le site www.agpm.com"
Mardi 30 Juin 2015

Lu 176 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click