Les retraités de Génération en Mouvement réclament le droit à la parole



Capture d'écran vidéo You Tube
Capture d'écran vidéo You Tube
Si l'espérance de vie s'allonge, le droit à la parole et à la représentativité des classes âgées ne semble pas suivre. C'est ce que dénonce Génération en Mouvement, premier réseau associatif de seniors en France, dans une résolution adoptée à l'issue d'instances nationales par les 84 fédérations départementales et les 17 unions régionales. Il est ainsi rappelé que la France compte aujourd’hui 15 millions de plus de 60 ans (soit 23% de la population française) et que les études démographiques prévoient qu’ils seront 20 millions en 2020 et 24 millions en 2060. Ces classes de population revendiquent donc une légitimité de représentation au même titre que les actifs "afin d’être considérés comme des citoyens à part entière souhaitant participer à la vie de la Nation".
"Il s’agit de savoir, affirme Génération en Mouvement, quelle place notre société entend accorder à des personnes retraitées qui, fortes de leurs expériences, sont une richesse pour notre pays et qui veulent s’exprimer et être entendues sur les questions qui les touchent directement",
En particulier: l’avenir des régimes de retraite, le rôle économique et social des retraités et l’aménagement des textes en la matière, l’avenir du système de santé, dont les problèmes de santé dus au vieillissement, la prise en compte de la perte d’autonomie éventuelle ou de la fin de vie.
Ainsi plus concrètement Génération en Mouvement:
- demande que ses représentants nationaux, régionaux et départementaux soient consultés pour donner un avis aux Pouvoirs publics sur les questions concernant;
-demande que ses délégués soient officiellement admis au sein des instances qui les concernent: CNSA, ARS CDCA, CCAS, CLIC;
-alerte les Conseils départementaux sur le risque réel d’affaiblissement de l’influence des associations de personnes âgées et de retraités en raison de la modification de la composition des Conseils départementaux de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA) appelés à remplacer les CODERPA. L’influence des associations de personnes âgées sera réduite;
-s'élève contre l’éviction des associations des personnes âgées de la Conférence départementale des financeurs, alors même que les retraités participent aux actions de prévention de la perte d’autonomie au travers du prélèvement de la contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (CASA).

Lundi 2 Mai 2016

Lu 170 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 18:03 17 novembre: le plein de mécontentement

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES | Vidéo-archives









Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018