Les viticulteurs bio d'Aquitaine créent leur interprofession



Les viticulteurs bio d'Aquitaine créent leur interprofession
La chose est dite sans volonté apparente de polémique, mais la démarche révèle une volonté d'organisation et de recentrage des viticulteurs bio d'Aquitaine qui n'a pu s'exprimer dans le cadre des structures existantes. La filière qui semble ne pas avoir trouvé la place qu'elle demandait fait le choix de voler de ses propres ailes. Tout en demandant le reversement des "cotisations volontaires obligatoires". Les responsables expliquent leur décision dans le communiqué suivant:

"Devant la forte dynamique de conversions sur le vignoble français et aquitain, les professionnels de la filière viticole bio régionale se sont rassemblés pour constituer une commission interprofessionnelle au sein d’ARBIO Aquitaine, interprofession bio régionale. Le Syndicat des Vignerons Bio d’Aquitaine, représentant les viticulteurs, les caves coopératives et les négociants ont ainsi tenu leur première réunion de travail début septembre afin de fixer les priorités de développement de la filière viticole bio régionale. Fin 2009, l’Aquitaine comptait 439 viticulteurs bio, 5 464 ha de vignes bio dont 53 % en conversion soit, au total, près de 4% du vignoble aquitain ! Les premières prévisions font état d’une multiplication des volumes par quatre d’ici 2015. La nécessité de se doter de moyens humains et financiers est donc impérative pour assurer une croissance parallèle de la demande et garantir la stabilité du marché.
"Ce rassemblement des forces vives de la filière bio s’effectue dans un contexte où les interprofessions viticoles régionales n’ont pas donné suite au souhait des viticulteurs bio de créer des sections bio.
De ce fait, afin de soutenir la progression des conversions et de la consommation et satisfaire le besoin d’information manifesté par les consommateurs sur les vins issus de raisins bio, la commission viticole bio a défini 3 axes de travail prioritaires :
  • Favoriser la structuration de la filière, notamment grâce à la mesure du Conseil Régional d’Aquitaine soutenant la contractualisation entre les opérateurs de la filière;
  • Lancer une étude régionale des volumes, des appellations et des modes de commercialisation des vins issus de raisins bio en sollicitant le concours du CIVB et du CIVRB;
  • Organiser des opérations de promotion collective sur les salons et auprès des acheteurs
    et soutenir les démarches qualité des viticulteurs en organisant des formations.
Pour permettre la réalisation de ces actions, la commission interprofessionnelle viticole bio régionale sollicitera auprès des interprofessions viticoles un reversement des cotisations volontaires obligatoires (CVO), au prorata des surfaces conduites en agriculture biologique.
A l’issue de cette première rencontre, Anne-Lise GOUJON, viticultrice et négociante bio et Virginie BOUGES, viticultrice en cave coopérative ont respectivement été élues Présidente et Vice-Présidente de la Commission."



Mardi 14 Septembre 2010

Lu 1089 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 16:58 Les nouveaux objectifs de Terres du Sud

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com