Philippe Madrelle persiste et signe



Ph Paysud
Ph Paysud
Plus d'exaspération que de résignation dans la bouche de Philippe Madrelle, sénateur, président du conseil général de la Gironde, à l'occasion de ses voeux à la presse. Le patron socialiste du département est en effet apparu toujours aussi imperméable aux changements voulus au plan national par Nicolas Sarkozy et sa majorité. L'emploi: "le gouvernement ne s'attaque pas vraiment au problème". La réforme territoriale: "elle va à contre sens". A ses yeux l'on se trouve globalement "en face d'une situation, incroyable, ubuesque". Il lui semble impensable qu'un conseiller territorial "hybride" remplace la représentation actuelle, que régions et départements en soient réduits au régime des dotations d'Etat pour poursuivre leurs programmes. Alors que dans le domaine de l'action sociale l'Etat se décharge de plus en plus sur les départements. L'APA (Allocation Personnalisée d'Autonomie) financée à 50% par l'Etat à sa création, ne le sera bientôt plus qu'à 25%..."Pourquoi s'acharne-t-on ainsi sur les régions et les départements? Peut-être parce que le Président n'accepte pas qu'ils soient dans leur majorité contrôlés par la gauche..." Le préfet Dominique Schmitt, a fait le pari que si la gauche remporte les prochaines présidentielles elle ne reviendrait pas sur la réforme territoriale. Cependant Philippe Madrelle lui reproche "de ne pas lire les déclarations de Martine Aubry. C'est évident que l'on y reviendra". Le département, en dépit des problèmes de financement évoqués n'entend pas cependant baisser les bras sur le plan social, en particulier en direction des plus démunis. 50 chalets bois type Emmaüs vont être achetés et remis aux communes qui en feront la demande pour faire face aux situations d'urgence en matière de logement. Coût: 20 000€ l'un.

Rocade:"l'histoire jugera"

Si à droite on ne veut pas voir les bouchons qui grossissent un peu plus tous les jours sur la rocade, ce n'est pas le cas de Philippe Madrelle qui a rappelé qu'il avait été le premier, il y a une vingtaine d'années, a évoquer un grand contournement. Il s'est demandé si ceux qui se sont opposés au projet sont maintenant heureux de se retrouver dans les blocages. "L'histoire jugera un jour" a-t-il lancé. Mais aux yeux du président du conseil général "il faut essayer de voir ce que l'on peut faire. Ce sera la préoccupation principale des prochaines années". Au plan de la circulation, mais aussi de la réduction de l'émission de Co2, la rocade étant une grosse source de pollution.
En matière économique, le département entend soutenir la viticulture en difficulté, celle qui constitue le gros de la production de bordeaux."Car tous les viticulteurs n'ont pas un patrimoine de 18 millions d' € les 5 hectares". "Mais la grande affaire de 2011 sera les élections cantonales". "Notre principal adversaire sera l'abstention" a estimé Philippe Madrelle qui entend appuyer personnellement les candidats de gauche dans les 31 cantons, et soutenir activement Michèle Delaunay. Pour Philippe Madrelle, ces prochaines cantonales seront une répétition des présidentielles de 2012, mais il craint "que Marine Le Pen fasse mieux que son père".
Jeudi 20 Janvier 2011

Lu 1310 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Jeudi 22 Avril 2021 - 19:17 Les Girondins au Tribunal de commerce

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune







ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile