Projet de Technopôle Agen Garonne: bras de fer autour de la terre



Photos DR (photomontage)
Photos DR (photomontage)
Le Lot-et-Garonne a-t-il besoin de nouvelles (ou nouveaux) technopôles? Les "zadistes" dont, certains, paraît-il sont des reconvertis de Sivens, ne le pensent pas. Au-delà des stratégies politiques évidentes- d'un côté les mouvements verts, voire anarchistes, et de l'autre les élus en place- l'affaire de Sainte-Colombe-en-Bruhois, aux portes d'Agen, met en évidence le heurt entre deux conceptions de l'avenir: le développement économique classique et le refus de ce dernier au nom du changement des temps. Néanmoins, il faut bien remarquer que le Lot-et-Garonne avec l'Agropôle d'Estillac et l'Agrinove naissant de Nérac, dispose déjà (au moins) de deux espaces spécifiques et pas vraiment saturés.
Mais pour l'agglomération agenaise "la future Technopole Agen Garonne sera incontestablement le reflet d’une Agglo qui crée les conditions favorables au développement économique et à l’emploi sur son territoire." Le projet est, de plus, le pendant de grands aménagements agenais se rapportant à l'arrivée de la LGV (peut-être!), avec la construction d'une nouvelle gare, d'un troisième pont, ainsi que d'un échangeur autoroutier à l'Ouest de la ville. Pour les élus de l'agglomération et ceux de la CCI la création de la TAG (Technopôle Agen Garonne) est un "atout pour l'emploi".
Les opposants constitués en associations, déplorent cependant que l'on crée à 10 km d’Agen une nouvelle zone d’activité économique en bordure de la Garonne. Cela sur 280 ha de terres agricoles "pour y implanter des entrepôts et des parkings". Ce à quoi s'ajouteront "300 ha d’infrastructures : ronds-points, rocades, échangeur d’autoroute, pont sur la Garonne, gare TGV sur la future ligne Bordeaux-Toulouse". "Tout cela menace donc de détruire près de 600 ha de terres alluviales de première catégorie situées en bordure de la Garonne sur une nappe d’eau qui a une valeur inestimable pour l’agriculture locale". Maryse Combres et Bernard Péré, élus EELV considèrent de leur côté: "Tous ceux qui n’imaginent pas autre chose sont toujours sur le logiciel des trente glorieuses, à savoir que la croissance est la règle et que le béton et le goudron sont ses deux mamelles. N’auraient ils pas compris que le monde change et qu’il est désormais bien plus souvent pertinent de rénover et optimiser l’existant (voie ferrée, zones d’activités…) protéger, préserver l’environnement, les terres fertiles ? Faut il offrir des milliards aux major du BTP plutôt que soutenir mille projets modestes : Pme/Pmi, économie sociale, solidaire, associations ?"Quatre syndicats agricoles, opposés à la perte de la vocation agricole des terres, s'opposent également au projet.
De leur côté les responsables de l'agglomération agenaise persistent. Ils viennent de faire savoir qu'ils engagent une action en référé pour faire évacuer les zadistes, qui, selon eux, occupent illégalement une maison appartenant à la collectivité. L'audience pourrait avoir lieu le 5 mai au tribunal d'Agen. Affaire à suivre.

Projet de Technopôle Agen Garonne: bras de fer autour de la terre
Capture d'écran d'une video You Tube de Zadagen (les "zadistes")
Jeudi 16 Avril 2015

Lu 748 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Vendredi 13 Novembre 2020 - 18:14 Le château de Marcellus change de mains

Jeudi 30 Juillet 2020 - 17:18 La nouvelle image de Terres du Sud

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune







ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile