Revenu agricole:un mieux qui ne rassure pas



Une hausse théorique de 22% en 2017

Au salon Aquitanima, à Bordeaux (ph Paysudtv)
Au salon Aquitanima, à Bordeaux (ph Paysudtv)
Le revenu agricole continue de faire du yo-yo. Après une baisse de plus de 20% en 2016, la commission des comptes de l'agriculture estime qu'il augmentera de 22% en 2017. Rappelons qu'il s'agit d'une prévision théorique, et qu'il s'agit du revenu par actif non salarié. La diminution continuelle du nombre de ces derniers contribue aussi à augmenter la part de ceux qui restent...."Mais la précarité demeure !" constatent les chambres d'agriculture.
L'APCA ajoute:" Les secteurs gravement touchés par la crise de 2016 reprennent pied en 2017 : céréales et lait. Mais cette amélioration n’est pas générale : la viticulture connaît une nouvelle baisse des récoltes, et la production de volaille est en recul en raison de l’épisode d’influenza aviaire de 2017. Une partie de l’amélioration du revenu agricole tient à une baisse du prix des intrants. A noter que la stratégie de maîtrise des achats adoptée par les agriculteurs est toujours à la merci de la hausse des prix des intrants. Dans un contexte de prix faibles en céréales ou en porc, les charges des agriculteurs restent lourdes".
  • BALANCE AGROALIMENTAIRE:LES DEFICITS SE CREUSENT
Les chambres d'agriculture s'émeuvent par ailleurs de la dégradation de la balance agroalimentaire, ce qui n'est pas un signe de bonne santé de l'agriculture française. Céréales, vins, produits laitiers, fruits et légumes en font les frais tandis que les déficits chroniques se creusent. "Ces résultats se doivent d’être attentivement examinés car ils reflètent la situation de l’agriculture française, dans un contexte où les prix s’inscrivent dans un cycle baissier, et où le libre-échange se généralise par la voie des accords commerciaux préférentiels, ouvrant davantage le marché européen aux productions canadiennes (CETA), ukrainiennes, demain celles du MERCOSUR. Et ce alors que la Commission européenne commence à ébaucher les contours de la prochaine PAC dans un contexte budgétaire européen préoccupant".
FNSEA:"UNE FAUSSE BONNE NOUVELLE"
Pour la FNSEA il s'agit "d'une fausse bonne nouvelle"qui s’explique notamment par une augmentation des prix sur les productions animales, et par des conditions climatiques plus clémentes, qui auront épargné cette année les agriculteurs. Pour le syndicat ces résultats "confirment les difficultés persistantes du secteur agricole, avec des écarts de résultats inquiétants entre filières, mais aussi au sein d’une même filière. Les chefs d’exploitation enregistrent de plus une baisse de 27% de leur résultat par rapport aux trois années précédentes et plus de 25 % des exploitations agricoles présentent un résultat négatif...."

Jeudi 14 Décembre 2017

Lu 113 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click