Selon l'interprofession de l'oeuf la crise actuelle pouvait être évitée


Les propositions de l'interprofession visant à la régulation ne furent pas acceptées...


Ph CNPO
Ph CNPO
L'œuf,du moins pour ce qui est de sa production industrielle, est en crise. Une crise qui s'est exprimée en Bretagne sous la forme d'une casse géante, et qui a entraîné une réunion de crise autour du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll. L'œuf est sans doute avec la tomate, un des produits agricoles les plus consommés, et il est produit par plus de 2 000 entreprises en France qui emploient autour de 10 000 personnes. La France produit plus de 14 milliards d'œufs, et chaque Français en consomme autour de 230 dans l'année. Mais ce n'est pas encre assez puisque la filière est confrontée à la surproduction. Le secteur a été ébranlé par les dispositions européennes imposant plus d'espace aux poules pondeuses, ce qui a d'abord entraîné une chute de la production. Mais cette année, selon les chiffres du ministère de l'Agriculture, elle s'est vivement redressée, progressant de près de 25%.
La réunion en compagnie du ministre n'a pas comme on pouvait le prévoir, abouti à de grandes décisions -l'Etat français n'en a plus les moyens-mais plutôt à des déclarations d'intentions. La plus concrète est sans doute le fait que "le Ministre a demandé à son collègue du budget (B. Cazeneuve) de veiller à ce que les producteurs d’oeufs puissent, en fonction de leur situation, bénéficier de mesures de bienveillance notamment sous la forme de délais de paiement ou de remises gracieuses au regard des différents impôts et taxes auxquels ils sont assujettis"

Un plan était prévu en début d'année

Les responsables semblent demeurer un peu sur leur faim. Ainsi Philippe Juven, producteur d'oeufs et président de l'interprofession de l'œuf, le CNPO, affirme-t-il dans une déclaration:
"A l'issue de la rencontre entre le ministre de l'Agriculture et les producteurs d'oeufs bretons, les soutiens annoncés par le ministre nous laissent perplexes. Si certaines mesures comme la mobilisation des services de l'Etat pour développer l'exportation, le classement des oeufs comme produits sensibles dans les accords internationaux bilatéraux et les mesures sociales pour les producteurs en difficulté, vont dans le bon sens, nous restons sur notre faim concernant l'essentiel, les mesures permettant d'adapter l'offre à la demande.
"Face à la crise qui s'annonçait, la profession rassemblée au sein de l'interprofession avait élaboré, en début d'année, des propositions de mesures pour anticiper les conséquences prévisibles de la surproduction. Nos propositions n'ont pu être adoptées et mises en œuvre officiellement et donc généralisées à l'ensemble de la production, au prétexte qu'elles pouvaient être jugées contraires à la libre concurrence.
"Si l'on avait donné les moyens à la filière de réguler le marché, au travers de son interprofession, on ne serait pas dans la situation actuelle.
Face à la dégradation du marché, des mesures d'urgence s'imposent. La principale raison de la crise est la surproduction liée à la modification de la réglementation européenne et aux effets d'aubaine et de spéculation sur les variations importantes des cours du marche libre.
Si la grande distribution a des responsabilités, elle est loin d'être la seule à en avoir, quoi qu'en dise le ministre ; elle se voit souvent proposer des baisses tarifaires de la part de certains opérateurs.
Aujourd'hui l'heure n'est pas à la polémique, nous sommes déterminés à tout faire pour redresser le marché et sortir durablement de la crise. Aux pouvoirs publics de conforter l'interprofession pour réguler le marché, aux acteurs de la filière de prendre leurs responsabilités pour adapter leur production à leurs débouchés, à la Grande Distribution de tenir ses engagements et de prendre en compte l'évolution des coûts de production qui sont en forte augmentation par rapport à 2011."




Mercredi 14 Août 2013

Lu 154 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES














Recevez notre infolettre




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click