Suites des orages en Gironde:ce qu'il faut faire après la grêle


Les indications de la chambre d'agriculture, de la FDSEA et des JA de la Gironde


Ph ANELFA
Ph ANELFA
L'agriculture et la viticulture girondines sont toujours sous le coup des derniers orages dévastateurs, et les organismes professionnels s'efforcent de secourir les sinistrés. Ainsi la chambre d'agriculture de la Gironde rappelle que une équipe de conseillers est mobilisée pour écouter les exploitants touchés, recueillir et estimer les dégâts, informer sur les différents dispositifs opérationnels et en préparation, et faire le lien avec les différents correspondants des services de l’État, des collectivités territoriales et des organisations professionnelles concernées. Cette cellule travaille en relation les conseillers viticoles et d'entreprise des A.D.A.R. (Associations de Développement Agricole et Rural) de la Chambre d'Agriculture présents sur le terrain pour informer, conseiller et accompagner les exploitants durement impactés par ces orages.
Rappelons que les orages de grêle du 2 août ont impacté une zone de 30 000 hectares. Au moins 15 000 ha de vignes ont été touchés, dont plus de 7 000 ha détruits à plus de 80 % sans oublier plusieurs centaines d'hectares de maïs, tournesol, fourrages et serres... Pour le président de la Chambre d'Agriculture Bernard ARTIGUE, « la situation est plus dramatique qu'en 2003 et 2009 ! Il faut tout mettre en œuvre pour assurer la pérennité des exploitations sinistrées, aider les agriculteurs et les viticulteurs à surmonter cette terrible épreuve et maintenir un secteur d'activité essentiel à l'économie girondine"
La Chambre d'Agriculture a mis en place une ligne spéciale pour les exploitants sinistrés :
05 56 79 64 13

On peut également contacter:
ADAR DES 2 RIVES -CADILLAC – CREON: tél:Tél. 05 56 76 65 25
ADAR – URABLT BRANNE – LIBOURNE – TARGON: tél: 05 57 55 25 25
ADAR CASTILLON – PUJOLS – STE FOY LA GRANDE: tél: 05 57 40 36 27






Des propositions des Jeunes Agriculteurs

Le syndicat des JA de la Gironde indique que "Jeunes Agriculteurs de Gironde a organisé un groupe de réflexion afin de faire des propositions concrètes en faveur des jeunes installés qui ont subi de sévères dégâts sur leurs exploitations. Quatre mesures principales résultent de cette réflexion:
1°- Création d'un fonds :
- de mutualisation départemental exceptionnel qui serait abondé par les structures professionnelles (CIVB, ODG, BAR, FGVB,...), les collectivités (Conseil Général, Communautés de Communes,...), les dons privés, notamment par le biais d'aides déjà existantes. Une prime à l'hectare indexée sur la perte de récolte serait attribuée aux viticulteurs sinistrés. Pour en bénéficier, les viticulteurs devraient être assurés ou s'engager à s'assurer contre la grêle en 2014.
- de cautionnement afin d'aider les jeunes viticulteurs de moins de 40 ans à obtenir des prêts bonifiés de trésorerie.
2°- Gel des annuités bancaires pour l'année 2014 avec prise en charge des intérêts bancaires pour les jeunes exploitants de moins de 40 ans.
3°- Exonération des cotisations sociales pour les jeunes exploitants de moins de 40 ans.
4°- Remboursement de la cotisation interprofessionnelle 2014 du CIVB à hauteur du pourcentage de perte sur la déclaration de récolte 2013.
Ces demandes doivent être mises en place de toute urgence afin de permettre aux jeunes installés de poursuivre leur activité. Jeunes Agriculteurs de Gironde propose également d'autres mesures dont certaines sont communes avec la FDSEA 33 ".
Contact JA:Thomas SOLANS, Secrétaire Général JA 33, 06 88 88 45 11

Par ailleurs FDSEA et JA signalent:
-Chômage partiel : la demande de chômage partiel doit être réalisée dans un délai de 30 jours suite aux intempéries soit le 26/27 août pour le premier orage et le 2 septembre pour le second orage. La DIRECCTE a mis en place un dossier simplifié et incite les employeurs à faire la demande même s'ils ne 'utilisent pas. (Contacter Mme Mocholi 05 56 00 08 50);
-l'achat de vendange : l'arrêté autorisant l'achat de vendange sur la zone sinistrée a été signé;
-Convention de Mise à Disposition : contacter la SAFER (contrat à signer avant le 30 août 2013;
AUTRES DEMANDES DE LA PROFESSION
-1°- Toutes les cultures assurables (vignes, grandes cultures) doivent à nouveau intégrer le fonds des
calamités agricoles pour l'année 2013;
-2°- Réévaluer le plafond des minimis : l'Europe impose aux exploitants agricoles un plafond maximal d'aides publiques de 7500 € sur 3 ans. Au vu de la conjoncture actuelle, la profession demande que ce montant soit au minimum multiplié par 3 (22 500 €);
-3°- Prêt de trésorerie de 5000 € / ha à taux 0 pendant 5 ans;
-4°- Etalement sur au minimum 3 exercices (en fonction des ventes de vin chaque année) de la prime
d'assurance pour les exploitants assuré;
-5°- Prise en charge conséquente des cotisations sociales salariales et non salariales.
-6°- Exonération totale et collective de la TFNB sur les zones sinistrées.
-7°- Prêt à taux 0 pour permettre de placer 50 % du montant de la DPA (Dotation Pour Aléas) afin de déduire jusqu'à 23 000€ du résultat 2013 permettant de réduire les incidences fiscales et sociales pour 2014.
Lundi 12 Août 2013

Lu 380 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Jeudi 22 Avril 2021 - 19:17 Les Girondins au Tribunal de commerce

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | Vidéo-archives | Tribune







ET AUSSI...


Recevez notre infolettre


L'emploi avec Jooble

Des annonces à découvrir avec Jooble


Emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Offre d emploi Offres d'emploi Aquitaine-Occitanie, Jooble
jooble




Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile